5 leçons importantes à apprendre de la série ‘Sex Education’

La saison 3 de ‘Sex Education’ sort enfin ce vendredi 17 septembre sur Netflix. La série reviendra notamment sur la maternité de Jean, la relation entre Eric et Adam et surtout, les multiples conquêtes d’Otis. Centrés sur les relations sexuelles des ados de Moordale Hight School, les épisodes sont riches en apprentissages. Proximus Pickx énumère plusieurs leçons de vie que l’on peut en tirer ! 

Dire ‘non’ est ok

Dans la vie, il n’est pas toujours simple de dire ‘Non’. Surtout lorsque l'on pense ne pas en avoir le droit. En réalité, c’est en disant non que l’on affirme sa personnalité. Tout au long de la série, les adolescents sont de plus en plus à l’aise à l’idée de le dire. En grandissant, ils arrivent à comprendre quand exprimer leur insatisfaction avec leurs partenaires, leurs amis et leurs parents. S’ensuivent souvent un grand épanouissement personnel et des conversations fortes avec ceux à qui ils disent non. 

L'identité sexuelle

La série nous apprend l’importance d’explorer sa propre identité sexuelle et de prendre le temps qu’il faut. Alors que des personnages comme Adam Lutter ont du mal à s’exprimer, d’autres, tels qu’Olga et Lily, assument pleinement leur relation. ‘Sex Education’ ouvre les yeux sur le monde qui nous entoure et sur ses possibilités. Alors n’ayez surtout pas peur d’assumer ce que vous êtes. 

Les amis restent soudés

Les amis sont souvent une source de soutien indispensable lorsque l’on est confronté à des épreuves difficiles. Parfois, ce soutien se trouve là où on ne s’y attend pas. Comme c’est le cas de Aimee, qui crée une complicité forte avec les autres filles de l’école. Lorsqu’elle est victime d’une agression sexuelle dans le bus scolaire, elle n’arrive plus à faire les trajets. Ses amies décident de rester avec elle et elle se sent tout de suite plus à l’aise dans les transports en commun. 

Les parents sont humains

Adolescent, il est parfois compliqué de percevoir ses parents tels qui sont : des humains avant tout. Les personnages de 'Sex Education' semblent oublier que leurs parents peuvent également avoir des conflits émotionnels avec eux-mêmes. Otis n’a par exemple aucun respect pour les choix de sa mère et n’écoute pas ses conseils. Eric, pour sa part, a peur que son petit ami rencontre sa famille. Et Adam ne comprend pas que sa mère puisse divorcer. Mais chaque être humain a ses défauts et ses problèmes et c’est en comprenant cela que l’on grandit. 

Demander de l’aide

Demander de l’aide reste primordial pour tout problème. Cela peut venir d’amis, de parents et d’enseignants, mais lorsqu’on est mal à l’aise et que l'on a peur d'être incompris, mieux vaut se diriger vers des professionnels et des personnes de confiance. En mettant en place son propre cabinet au sein de l’école, le Dr Jean a permis a de nombreux élèves de s’exprimer. Une expérience incroyablement bénéfique, notamment pour une élève qui a découvert qu’elle était asexuelle. Comprendre l'a aidé à améliorer son bonheur à l’école. 

Regardez la saison 3 de ‘Sex Education’ à partir du 17 septembre sur Netflix. En savoir plus sur Netflix chez Proximus Pickx.

 

Séries

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top