Le film dramatique ‘L’Evénement’, sur les avortements illégaux dans la France des années 1960 a remporté le Lion d'or de la 78e édition de la Mostra. Le prix a été décerné à la réalisatrice Audrey Diwan par le jury du plus ancien festival du cinéma, présidé par le réalisateur sud-coréen Bong Joon Ho.

Pendant 100 minutes, le spectateur suit la vie d’Anne, interprétée par la Franco-Roumaine Anamaria Vartolomei, une étudiante insouciante dans la France des années 1960. Un jour, elle tombe enceinte et prend la décision d’avorter afin de poursuivre ses études et de ne pas finir femme au foyer. Mais en mettant un terme à sa grossesse, elle enfreint la loi pénale et est passible d’une lourde peine de prison. L’histoire est une adaptation du roman autobiographique éponyme d’Annie Ernaux.

"J'ai fait ce film avec colère et désir, je l'ai fait avec mon ventre, avec mes tripes avec mon coeur", a déclaré la réalisatrice française en recevant son prix. "Je voulais que ce soit une expérience", un "voyage dans la peau de cette jeune femme". ‘L’Evénement’ est le second film d’Audrey Diwan, après ‘Mais vous êtes fous' (2019).

"Malheureusement, quand vous travaillez sur l'avortement, vous êtes toujours dans l'actualité", a exprimé la réalisatrice de 41 ans lors de la cérémonie. Un sujet qui prend encore tout son sens aujourd'hui. Début septembre, de nouvelles lois strictes ont été mises en vigueur au Texas interdisant l'avortement après six semaines de grossesse. 

Autres lauréats

Le Grand Prix du Jury a été attribué à ‘È stata la mano di Dio' (La main de Dieu) du réalisateur italien Paolo Sorrentino, un film inspiré de son enfance à Naples. 

Malgré le fait que peu de films de réalisatrices aient été sélectionnées pour la compétition, une autre cinéaste a été remarquée. La Néo-Zélandaise Jane Campion, connue pour ‘La leçon de Piano’, ‘Portrait de femme’ et pour la mini-série ‘Top of the Lake’ a reçu le Lion d’argent du meilleur réalisateur pour ‘Le Pouvoir du chien’. Dans ce néo-Western et cette production Netflix, Benedict Cumberbatch prête ses traits à un cow-boy macho du Montana qui terrorise ses voisins.

Le prix du meilleur scénario a été remis à l'Américaine Maggie Gyllenhaal pour ‘The Lost Daughter’, son remarquable premier film basé sur le livre d'Elena Ferrante. Dans cette production Netflix, Olivia Colman incarne une femme de lettres, qui replonge dans ses souvenirs en tant que jeune mère quittant son mari et ses enfants pour un nouvel amour. 

Le titre de la meilleure actrice a été donné à l'Espagnole Penélope Cruz pour son rôle dans ‘Madres paralelas’. Ce film d'Almodóvar suit l'amitié mise à rude épreuve entre deux mères qui apprennent à se connaître à la maternité d'un hôpital.

Enfin, le Philippin John Arcilla a reçu le prix du meilleur acteur pour sa performance dans ‘On the Job : The Missing 8’, la suite de ‘On the Job’ (2013). John Arcilla y joue le rôle Sisoy Salas, un journaliste corrompu par le gouvernement qui menace ses proches.