La FIFA a annoncé samedi matin dans un communiqué que les associations membres du Brésil, du Chili, du Mexique et du Paraguay, en étroite consultation avec elle, ont pris la décision de retirer leurs plaintes concernant les joueurs basés en Angleterre et les joueurs appelés à jouer en Angleterre, qui n'ont pas été libérés pour les récents matches internationaux.
Les joueurs n'ayant pas fait le voyage lors de la récente trêve internationale, car leur club ont refusé de les libérer en raison de la période d'isolement de 10 jours liée à la pandémie de coronavirus requise à leur retour en Grande-Bretagne, pourront donc monter ce weekend sur les pelouses du championnat anglais.
Huit joueurs brésiliens étaient notamment concernés car la Confédération brésilienne de football (CBF) avait demandé à l'instance dirigeante mondiale d'appliquer une suspension de cinq jours, la sanction habituelle pour les clubs qui ne libèrent pas leurs joueurs.
Mais, grâce à "un dialogue constructif et de signaux positifs que la FIFA a reçus du gouvernement britannique", Ederson et Gabriel Jesus (Manchester City), Alisson, Fabinho et Firmino (Liverpool), Fred (Manchester United), Thiago Silva (Chelsea) et Raphinha (Leeds) pourront jouer ce weekend.