Ce mercredi, la Belgique a remporté une victoire en Biélorussie 0-1. Ce neuf sur neuf donne aux Diables rouges une solide option pour un ticket direct vers la Coupe du monde 2022 au Qatar. Alexis Saelemakers s'est encore distingué contre les Biélorusses.

 

Ce match ne restera pas dans les annales. Dennis Praet a marqué le seul but de la soirée et la Belgique a remporté les trois points. C'est tout ce qu'il y a à dire sur la rencontre disputée en Biélorussie, ou presque. Dans une équipe belge inédite, Alexis Saelemaekers a retrouvé une place de titulaire, comme contre l'Estonie la semaine dernière. Il s'est distingué, une fois de plus.

Dimanche dernier, Saelemaekers a débuté sur le banc contre la République tchèque, mais il a apporté une contribution tout aussi importante. Il a marqué le troisième but de la soirée, son premier pour les Diables rouges. Contre la Biélorussie, Saelemaekers s'est à nouveau mis en évidence par son dynamisme et sa puissance. L'un de ses centres dangereux a également conduit au seul but de Praet. Après cela, il a été élu "Devil of the match" par les fans.

Opportunité saisie

Saelemaekers lui-même a fait le bilan de la semaine écoulée avec une certaine fierté. "J'ai essayé de donner le maximum lors des trois matchs internationaux et cela a payé. J'étais très fier lorsque j'ai marqué contre la République tchèque, c'était un rêve d'enfant qui se réalisait. Je constate que je suis prêt physiquement et mentalement grâce à une bonne préparation à Milan. Les places avec les Diables Rouges sont chères, la Belgique est le numéro 1 mondial. Chacun se donne à 100 % à l'entraînement et en match pour faire valoir sa place, ce qui élève l'équipe à un niveau supérieur", a déclaré Saelemaekers.

Avec Thomas Meunier, Timothy Castagne et Thomas Foket, il y a beaucoup de concurrents au poste de Saelemaekers. Meunier était absent en cette période internationale. Saelemaekers espérait saisir sa chance et semble l'avoir fait.

En ballotage avec Meunier ?

"Il joue toujours avec beaucoup d’énergie, non seulement en faisant des actions, mais aussi en récupérant le ballon rapidement. Il ne se laisse pas abattre, il n'a pas peur de ses adversaires. J'aime ça", a déclaré Marc Degryse, analyste de VTM et ex-Diable rouge, après le match de ce mercredi. Pour lui, Saelemaekers est désormais en ballotage avec Meunier. "S'il passe devant Meunier ? Il en est proche en tout cas."

Gert Verheyen, un autre ex-Diable rouge, est également séduit par l'énergie que dégage Saelemaekers. "Il fait tout à 100 %. Il a aussi le cran de continuer à faire des actions, même quand l'une d'elles échoue." Pourtant, Verheyen voit encore un point de travail. "Il est parfois encore trop agité et trop excité. C'est pourquoi sa marge d'erreur est un peu trop élevée, surtout dans le jeu de passes."

Les réalisations de Saelemaekers ne sont pas passées inaperçues en Italie. Les médias ne tarissent pas d'éloges sur le Milanais. Tuttosport a notamment fait un beau compliment au jeune produit d'Anderlecht : "Alexis est un joueur que tout entraîneur veut avoir dans son équipe. Jamais un mot de travers et il se donne toujours à fond, aussi bien pendant les entraînements que pendant les matchs."