A peine la trêve internationale terminée que le football national va reprendre ses droits. Seules quatre journées de D1A sont au programme d'ici la prochaine fenêtre internationale d'octobre, qui verra les Diables Rouges disputer le Final Four de la Ligue des Nations. La septième débute dès ce vendredi soir (20h45) par un attractif Club de Bruges - KV Ostende.
Le Club de Bruges, qui entamera son parcours en Ligue des Champions mercredi prochain contre l'ogre du Paris Saint-Germain, devra se rattraper après la leçon reçue à La Gantoise (6-1) fin août. Les Gazelles de Philippe Clement devront se méfier du KVO, qui s'est notamment imposé à Genk en début de saison.

Seules deux rencontres sont programmées samedi avec Eupen-Antwerp (16h15) et Zulte Waregem - Cercle de Bruges (18h30). Les Pandas, surprenants deuxièmes, défieront un Antwerp en quête de points et de rachat. Le Great Old n'est que 15e, loin de ses objectifs de début de saison. En soirée, le Essevee voudra profiter de la venue du Cercle, qui reste sur cinq matches sans victoire, pour aligner une seconde victoire de rang.

Dimanche, Anderlecht ouvrira le bal lors de la réception de Malines (13h30). L'équipe de Vincent Kompany devra se remettre sur de bons rails après avoir été éliminée de la Conference League et battue à Genk avant la trêve.

Charleroi, seule formation invaincue avec un bilan de 2 victoires et 4 partages, se déplacera à la Ghelamco Arena pour y défier La Gantoise (16h). Après un début de saison poussif en championnat, les Buffalos semblent lancés et restent sur deux probants succès.

Dans la foulée, le très attendu derby liégeoise entre le RFC Seraing et le Standard débutera à 18h30 sur la pelouse du Pairay. Promus, les Métallos pourront-ils continuer à déjouer les pronostics de début de saison qui les condamnaient à faire l'ascenseur ? Ils restent sur deux victoires et débuteront en confiance ce derby, à l'inverse du Standard, dominé par l'autre promu, l'Union Saint-Gilloise (4-0), avant la trêve.

Dimanche soir, l'Union, en tête, se déplacera à Genk (21h). La RUSG a déjà démontré qu'elle n'avait rien à envier aux grosses cylindrées, en témoigne ses victoires à Anderlecht et contre le Standard ainsi que son match plein, ponctué in extremis par une cruelle défaite, face au Club de Bruges. Ce duel sera particulier pour Felice Mazzu, remercié en novembre 2019 par le club limbourgeois après 21 matches seulement.

Simultanément, Oud-Heverlee Louvain, 17e et avant-dernier, tentera de signer sa première victoire de la saison à l'occasion de la réception de Courtrai.

Lundi soir (20h), le Beerschot, dernier avec une petite unité et autre équipe sans aucun succès, accueillera Saint-Trond dans l'ultime match de la journée entre la défense la plus perméable et l'attaque la moins prolifique de la série.