Au PGE Narodowy de Varsovie, l'Angleterre a perdu ses premiers points des qualifications pour le Mondial 2022 (1-1). Harry Kane a ouvert la marque pour les Three Lions (72e, 0-1) et Damian Szymanski (90e+2, 1-1) a égalisé. L'Angleterre reste solide leader du Groupe I (16 points) mais la Pologne (11 points) perd sa deuxième place au profit de l'Albanie (12 points)
Les Polonais ont mis beaucoup d'agressivité en début de match. Sur un centre de Pawel Dawidowicz, Jakub Moder a vu sa reprise puissante déviée par Kyle Walker (5e). Les Polonais ont alors desserré l'étau et les Anglais en ont profité mais Raheem Sterling a fait le mauvais choix après avoir récupéré le ballon sur une grosse erreur de Kamil Glik (32e).

À la reprise, les Three Lions sont montés d'un cran et Kalvin Phillips a alerté Wojciech Szczesny d'une belle frappe cadrée (53e). La rencontre valait aussi par le duel à distance entre Robert Lewandowski et Kane. Alors que l'attaquant polonais a écrasé sa première frappe (71e), Kane a fait mouche sur un tir à distance (72e, 0-1). Mais l'attaquant du Bayern a eu sa revanche en déposant le ballon sur la tête de Szymanski (90e+2, 1-1).

L'Albanie a infligé à Saint-Marin sa sixième défaite 5-0 via Rey Manaj (32e), Qazim Laci (58e), Armando Broja (61e), Elseid Hysaj (68e) et Myrto Uzuni (80e). Grâce à Adam Szalai (9e, 1-0) et Endre Botka (18e, 2-0), la Roumanie a battu Andorre 2-1 et reste en embuscade (10 points, 4e). Malgré le but de Max Llovera (82e, 2-1), Andorre compte toujours trois points.

Dans le Groupe B, l'Espagne a fait la bonne affaire en allant battre le Kosovo 0-2 avec des buts de Pablo Fornals (32e) et Ferran Torres (90e) pendant que la Suède s'inclinait 2-1 en Grèce. La Roja totalise 13 points pour 9 à la Suède, qui a disputé deux matches de moins. La Grèce et sa première victoire signée Anastasios Bakasetas (62e, 1-0) et Vangelis Pavlidis (78e, 2-0) est 3e (6 points) devant le Kosovo (4 points). La Géorgie, qui a été battue 4-1 en match amical en Bulgarie, est dernière avec 1 point.

Après deux partages, l'Italie a battu la Lituanie à Reggio Emilia. Roberto Mancini a complétement redessiné son onze de base: il n'a laissé que trois joueurs ayant débuté à Bâle et a aligné un trio d'attaque inédit avec Federico Bernardeschi- Giacomo Raspadori- Moise Kean. Sur une grave erreur d'Arvydas Novikovas, Kean a ouvert la marque (11e). Directement après, Edgaras Utkus a dévié un tir de Raspadori (14e). L'attaquant de Sassuolo a frappé directement sur un centre de Di Lorenzo (24e). Au repos, les Azzurri menaient confortablement grâce à une volée de Kean (29e). Si à la mi-temps, les deux coaches ont effectué plusieurs changements, c'est Di Lorenzo s'est offert son premier but en équipe nationale en quinze sélectons (54e). 

Au classement, l'Italie (14 points) reprend un peu ses distances sur la Suisse, qui a partagé l'enjeu en Irlande du Nord (0-0). La Nati, qui a joué deux matches de moins, a 8 points. Suivent l'Irlande du Nord et la Bulgarie (5 points) et la Lituanie, qui a concédé six défaites.

Avec Serge Gnabry (4e, 0-1), Antonio Rudiger (24e, 0-2) Leroy Sane (52e, 0-3) et Timo Werner (89e), l'Allemagne a conforté sa première place (15 points) en allant battre l'Islande (4 points, 5e).Tenue en échec par le Liechtenstein, qui a pris son premier point (1-1), l'Arménie reste deuxième (11 points). Après leur partage (0-0), la Roumanie (10 points) et la Macédoine du Nord (9 points) restent sur leurs positions.