En l'absence de Thibaut Courtois et de sa doublure habituelle Simon Mignolet, Koen Casteels défendra les buts de la Belgique mercredi, à Kazan, contre la Biélorussie.
Le gardien se dit "heureux" de pouvoir jouer son deuxième match pour l'équipe nationale, lui qui a manqué l'Euro car il était passé sur le billard en mai afin de se faire retirer une plaque insérée lors d'une précédente opération en 2019. "Je viens toujours volontiers en équipe nationale. Je ne pense pas trop être dans l'ombre de Thibaut Courtois. Il y a simplement beaucoup de qualité au poste de gardien de but ici. C'est une bonne chose."

Casteels avait débuté en équipe nationale lors d'un match de Ligue des Nations contre l'Islande en septembre 2020, conclu sur le score de 5-1. Cette fois aussi, il jouera contre un adversaire plus faible sur papier, battu 8-0 à l'aller. Le genre de matchs toujours piégeux pour un gardien. "Nous devrons rester concentrés et être prêts avec le reste de la défense", a résumé le dernier rempart de Wolfsburg. "En soi cela n'a pas d'importance contre qui tu joues. Chaque match a son histoire, comme je l'ai appris en Bundesliga. Parfois, tu joues contre Paderborn et soudain tu dois faire cinq arrêts. La concentration sera très importante. C'est un match de qualification, il faudra être au niveau."

Casteels souligne que la Biélorussie a mis en difficulté la République tchèque et le pays de Galles (défaites 1-0 et 2-3) lors des deux premiers matchs de septembre. "Nous devrions avoir plus de qualités que l'adversaire et nous devrons le montrer. Il ne faudra pas donner de contres à l'adversaire et aborder le match avec de la maturité, ce sont les points de départ."