Titularisé deux fois d’affilée par Roberto Martinez, Hans Vanaken a marqué des points contre l’Estonie et, surtout, contre la République tchèque dimanche. Dans un match important, le maître à jouer du Club de Bruges a profité de l'absence de certains cadres pour renforcer son statut en équipe nationale.
Titularisé contre l’Estonie mercredi, Hans Vanaken a enfin retrouvé du temps de jeu avec les Diables Rouges, lui qui n’avait disputé que quelques secondes contre la Finlande à l’Euro. Sa dernière titularisation remontait au 30 mars 2021, contre la Biélorussie.

Auteur d’une bonne prestation lors de la spectaculaire victoire belge à Tallinn avec un but et une passe décisive au compteur, le Brugeois a été la surprise du chef du onze de base contre la République tchèque, dans une rencontre très importante contre l’adversaire le plus coriace des Diables dans le groupe E. Une belle marque de confiance de la part de Roberto Martinez, qui n’avait jamais titularisé le double Soulier d’or deux fois consécutivement.

Match référence

Une confiance que Vanaken lui a bien rendu. Après avoir été décisif en Estonie, le Brugeois a certainement signé son match référence en équipe nationale dimanche. Positionné cette fois un cran plus haut sur la pelouse, en soutien de Romelu Lukaku, il a semblé bien plus épanoui que devant la défense. Très à l’aise dans les combinaisons avec Lukaku et Eden Hazard, les deux autres membres du trident offensif, Vanaken a fait parler sa vista et sa technique tout au long du match.

Celui dont la contribution avec les Diables Rouges n’a jamais vraiment fait l'unanimité en une dizaine d’apparitions depuis ses débuts en septembre 2018 a cette fois réussi à pleinement exprimer son talent. En témoignent son caviar en profondeur pour Lukaku puis sa subtile talonnade pour Hazard en première période. Deux actions géniales qui portent son bilan à 3 buts et 4 assists lors de ses trois dernières titularisations.

Un nouveau statut?

Positionné à la place habituelle de Kevin De Bruyne, le médian brugeois a prouvé qu’il était capable de se mettre au diapason des stars du noyau belge dans les grands rendez-vous, prouvant que son statut chez les Diables ne se limitait pas à celui de simple réserviste.

Il a en tout cas conquis son coach, pas étonné par sa récente évolution. “Hans récolte les fruits du travail qu'il effectue dans l'ombre depuis des mois. J'étais convaincu qu'il pouvait sortir ce genre de prestation. Il grandit depuis son arrivée dans le groupe. De plus, c'est un joueur intéressant tactiquement car il est polyvalent et intelligent." Et si, à 29 ans et à un an de la Coupe du monde, Hans Vanaken avait définitivement lancé sa carrière internationale?

Suivez le match des Diables Rouges face à la Biélorussie ce mercredi 8 septembre à 20h20 en direct sur La Une ou sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez, ou également sur le site ou l'app 7 jours après sa diffusion !