Les célébrations mythiques : Diego Forlan célèbre son but torse nu... et change les règles du jeu

Dans notre rubrique sur les célébrations mythiques, nous prenons souvent le temps de décrire des moments de joies qui ont marqué les esprits. Diego Forlan a lui fait mieux, car il a carrément fait changer les règles du jeu.

La tignasse blonde de Diego Forlan a marqué les amateurs de football de 1998 à 2019 et sa retraite alors qu’il évolue Kitchee SC, à Hong Kong. Durant sa carrière qu’il a lancé à l’Independiente, la machine à buts uruguayenne a remporté pas mal de titres, allant même jusque la Copa América en 2011. 

Il est aussi vainqueur de la Ligue Europa avec l'Atlético de Madrid en 2010, champion d'Angleterre avec Manchester United en 2003 et champion d'Uruguay avec Peñarol en 2016. Forlan aura aussi brillé avec la Celeste, dont il est le troisième meilleur buteur avec 36 buts. Il a même été élu meilleur joueur du Mondial 2010 où l'Uruguay a atteint les demi-finales. 

Dans l’ombre de Van Nistelrooy

Les 40 buts en 91 apparitions avec l’indépendiente révèle l’attaquant qui s’engage en janvier 2002 avec Manchester United. Mais les débuts son difficiles. Il effectue sa première apparition fin janvier sous ses nouvelles couleurs mais doit attendre le 18 septembre pour inscrire son premier but pour United. 

Mais Forlan vit dans l’ombre d’un autre grand buteur : Ruud Van Nistelrooy. Son temps de jeu est limité et même s’il inscrit de magnifiques buts, il galvaude aussi pas mal de possibilités. Mais à certains moments, la magie opère et le buteur montre tout son talent et y met la manière. 

Un maillot récalcitrant

Le 2 novembre 2002, Diego Forlan va connaitre un de ces instants. Et ce qui le suivra restera tout autant magique. Dans un stade d’Old Trafford surchauffé, Manchester United rencontre Southampton. Il reste à peine 5 minutes et le tableau d’affichage indique le score de 1-1. C’est le moment choisi par Forlan pour envoyer une lourde frappe qui trompe Antti Niemi

Fou de joie, Forlan court vers le public et enlève immédiatement son maillot pour célébrer ce but dont il avait tant besoin pour prouver son talent. A cette époque, se dévêtir était autorisé dans le football. Mais ce jour-là, tout allait changer. Alors que les visiteurs engagent le ballon, Forlan est toujours torse nu sur la pelouse. Il ne parvient pas à remettre son maillot. L’Urugayeen est au duel avec un joueur adverse et parvient à lui chiper le ballon, le maillot en main. Une image mythique !

La FIFA a réagi

Cette situation allait pousser les instances à revoir leur règlement et deux ans plus tard, la FIFA allait mettre à jour l'article 12 des Lois du jeu par le Conseil de l'association internationale de football. 

Depuis, le texte dit que "les joueurs sont autorisés à exprimer leur joie lorsqu'un but est marqué, mais sans effusion excessive. Les manifestations de joie raisonnables sont autorisées. Toutefois, les célébrations orchestrées ne doivent pas être encouragées si elles entraînent une perte de temps excessive. Dans ce cas, les arbitres doivent intervenir. Un joueur doit être averti : si, de l'avis de l'arbitre, il fait des gestes provocateurs, moqueurs ou incendiaires, s’il grimpe sur les grilles entourant le terrain pour célébrer un but qui vient d'être marqué, s’il enlève son maillot ou s'en couvre la tête, s’il recouvre sa tête ou son visage d'un masque ou autre article analogue." A sa façon, mais sans le vouloir, Diego Forlan a influencé le football.

Revicez cette séquence folle de Diego Forlan ci dessous. 

Fan de notre série ? Retour sur le "Siii" de Cristiano Ronaldo

 

Football

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top