L’US Open 2009 ou le retour gagnant de maman Kim Clijsters

Avec Justine Henin, Kim Clijsters a écrit la plus belle page du tennis belge dans les années 2000. En 2009, la dernière citée fait son retour sur le circuit après deux ans d’absence pour donner naissance à sa fille Jada. Un épisode qui se transforme en rêve américain.

Mai 2007, Kim Clijsters se retire du circuit de la WTA avec un titre du Grand Chelem dans la poche : l’US Open 2005. La Limbourgeoise a d’autres plans en tête, celui de fonder une famille. Durant cette période, elle épouse ainsi le père de sa future fille et devient maman d’une petite Jada

Mais le tennis ne sera mis que sur pause durant cette période et Kim Clijsters programme son retour en août 2009, lors de la tournée américaine. Non classée, elle est invité à l’US Open par les organisateurs. Ils ne vont sans doute pas regretter leur choix puisque notre compatriote va réaliser un véritable exploit. 

Impressionnante dès le début

Pour préparer au mieux le dernier tournoi du Grand Chelem de la saison, la Belge de 26 ans participe au tournoi de Cincinnati. Elle y bat Marion Bartoli, Patty Schnyder et Svetlana Kuznetsova mais chute en quart de finale face à la numéro 1 mondiale, la Russe Dinara Safina. Les observateurs sont conquis par le retour de Clijsters. 

Elle confirme ses bonnes prédispositions par la suite à l’Open du Canada où elle est éliminée en huitième de finale par Jelena Jankovic, alors sixième mondiale. Elle y a battu Victoria Azarenka, membre du top 10. La Belge semble prête pour l’US Open qui débute quelques jours plus tard à New York.

Les soeurs Williams balayées

A Flushing Meadows, Kim Clijsters débute son parcours en sortant Viktoriya Kutuzova et ensuite Mario Bartoli, lauréate du tournoi de Stanford quelques semaines auparavant. C’est ensuite une autre Belge, Kirsten Flipkens qui subit la loi de l’ancienne numéro 1 mondiale qui ne s’arrête pas en si bon chemin.

En huitième de finale, elle retrouve une vieille rivale avec Venus Williams, numéro 3 à la WTA, qu’elle sort sur un 6-0, 0-6, 6-4. En quart de finale, elle dispose rapidement de la Chinoise Li Na avant de retrouver en demi-finale Serena Williams. Notre compatriote ne tremble pas et se qualifie pour la finale. 

Dans l’histoire !

En finale, Clijsters est opposée à Caroline Wozniacki, elle aussi invitée surprise à ce stade. La jeune maman l’emporte 7-5, 6-3 et devient la première joueuse non classée dans le top 10 à accrocher l'US Open à son palmarès. C’est aussi la première mère à remporter un tournoi du Grand Chelem depuis Evonne Goolalong à Wimbledon en 1980. 

"Je ne peux pas croire à ce qui m’arrive. C’est juste irréel de gagner mon deuxième Grand Chelem lors de mon troisième tournoi depuis mon retour. (...) Même dans mes rêves les plus fous, je ne pouvais imaginer ça" déclarait Kim Clijsters, qui a fait le bonheur des photographes en allant récupérer son trophée avec la petite Jada. 

Une fois de plus... tout est possible dans le sport !

Sports

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top