Très peu utilisé et souvent considéré comme troisième choix chez les Diables Rouges ces dernières saisons, Christian Benteke a pourtant une nouvelle fois été appelé par Roberto Martinez pour les échéances à venir de l'équipe nationale. Mais Big Ben a-t-il encore un avenir en sélection?
Six minutes. C’est le temps de jeu famélique dont Christian Benteke a dû se contenter lors de l’Euro 2020 disputé cet été. En juin dernier, l’attaquant de Crystal Palace n’était en effet qu’une seule fois monté au jeu, dans les dernières minutes du troisième match de poule des Diables Rouges contre la Finlande, alors que les troupes de Martinez avaient déjà validé leur billet pour le tour suivant après deux victoires.

Le bilan des seize derniers mois est tout aussi peu réjouissant pour Big Ben. Outre sa poignée de minutes à l’Euro, l’attaquant n’a disputé que 48 minutes avec le maillot national depuis janvier 2020. L’ancien buteur de Genk et du Standard revenait pourtant en forme dans son club de Crystal Palace, où il était passé devant son compatriote Michy Batshuayi dans la hiérarchie des attaquants.

Snobé par Martinez

Mais même en manque de rythme, Batshuayi a toujours eu la préférence de Martinez pour suppléer l'indéboulonnable Romelu Lukaku chez les Diables Rouges. Une confiance que le récent transfuge du Besiktas a toujours rendu à son sélectionneur vu son rendement en équipe nationale. Difficile, dès lors, de se faire une place sur le terrain pour celui qui a longtemps été l'un des fers de lance de la génération dorée belge avant d’être relégué au statut de troisième voire quatrième choix en attaque à la suite de plusieurs saisons compliquées en club.

Mais s’il a aujourd’hui retrouvé la confiance chez les Eagles et qu’il jouit actuellement de celle de son nouveau coach Patrick Vieira, Benteke sait qu’il devra batailler ferme pour conserver sa place de titulaire en club. Crystal Palace vient en effet d’enregistrer l’arrivée de l'attaquant français Odsonne Edouard, auteur de 86 buts en 179 rencontres pour le Celtic Glasgow. Un concurrent de poids pour Big Ben.

La jeune génération arrive

En parallèle, ce dernier voit également la nouvelle génération des Charles de Ketelaere, Dante Vanzeir ou encore Yorbe Vertessen susciter de plus en plus l’intérêt du sélectionneur national. Si bien que l’ancien buteur d’Aston Villa se pose désormais la question de son utilité dans le noyau des Diables Rouges.

Pourquoi pas dans un rôle de grand frère pour les nouveaux venus? L'intéressé a récemment balayé cette idée dans un entretien à Sport/Foot Magazine: “Tous ces jeunes qui intègrent le groupe le méritent. Mais je ne me sens pas la nature d’un grand frère, c’est au staff de les encadrer. Je ne pense pas non plus en avoir la légitimité en n’étant pas titulaire. Mais tant que je serai là, je me battrai pour jouer.”

À un peu plus d'un an de la prochaine Coupe du monde, qui sera sans doute son dernier grand objectif avec les Diables, l’attaquant a en tout cas fait part de sa volonté d’avoir dans les prochains jours une discussion constructive avec Martinez pour savoir de quoi sera fait son avenir en noir-jaune-rouge.

Suivez les matchs des Diables Rouges face à l'Estonie (jeudi 2 septembre, 20h25), la République tchèque (dimanche 5 septembre, 20h20) et le Belarus (mercredi 8 septembre, 20h20) en direct sur La Une ou sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez, ou également sur le site ou l'app 7 jours après sa diffusion !