Le sélectionneur brésilien Tite a appelé vendredi neuf nouveaux joueurs pour les qualifications de la zone Amérique du Sud à la Coupe du monde 2022, afin de palier le refus des clubs européens de libérer leurs joueurs pour la fenêtre internationale de septembre.
La fédération brésilienne de football (CBF) "ne désélectionne aucun joueur pour ces matches de septembre. Cependant, étant donné l'incertitude de la disponibilité des joueurs, notamment du Royaume-Uni, et en l'absence d'une décision effective, nous avons décidé de convoquer d'autres joueurs à la liste initiale", a déclaré Juninho Paulista, coordinateur de l'équipe nationale.
Les ligues anglaise, espagnole, italienne et portugaise soutiennent toutes le droit de leurs clubs à ne pas libérer des joueurs dans des pays considérés par leurs autorités respectives comme présentant un risque élevé de Covid-19.
Les clubs entendent ainsi éviter une quarantaine au retour de leurs stars sud-américaines, ce qui les priverait notamment de la 1re journée de la Ligue des Champions, les 14 et 15 septembre.
Tite semble ainsi s'être résigné à ne pouvoir compter sur 15 des 25 joueurs qu'il avait préalablement convoqués, la majorité évoluant en Premier League.
Deux des neuf joueurs appelés vendredi, Vincius et Matheus Nunes, jouent respectivement au Real Madrid et au Sporting Lisbonne.
"Notre préparation commence dans trois jours. Nous le répétons : les éliminatoires pour nous sont déjà la Coupe du monde, c'est pourquoi nous ne pouvons pas attendre plus longtemps" de savoir quels joueurs de la liste initiale seront disponibles.
Parmi les neuf joueurs appelés pour les matches contre le Chili le 2 septembre, l'Argentine le 5 septembre et le Pérou le 9 septembre, figurent le vétéran Hulk et un joueur du championnat de France, le néo-marseillais Gerson.
Lundi, la Premier League a annoncé qu'elle refuserait de libérer une soixantaine de joueurs concernés par des quarantaines obligatoires au retour de sélection. Une position partagée par la Liga, la Serie A et depuis vendredi par la Liga portugaise qui "soutiendront" les clubs qui décideront de ne pas libérer leurs joueurs.
Sont ainsi notamment concernés Allison Becker, Fabinho et Roberto Firmino à Liverpool, Gabriel Jesus et Fernandinho à Manchester City, et Richarlison à Everton.
Sans indiquer si des clubs comptent bloquer certains de leurs joueurs, la ligue française (LFP) affirme qu'elle sera "aux côtés des clubs pour les accompagner dans leurs démarches avec les autorités françaises afin d'assurer le retour des joueurs dans les meilleures conditions".
Les Argentins Lionel Messi, Angel di Maria et Leandro Paredes, ainsi que les Brésiliens Neymar et Marquinhos, évoluent au Paris SG. Lyon est concerné avec ses Brésiliens Bruno Guimarães et Lucas Paqueta.
Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a appelé mercredi à la "solidarité de chaque association membre, de chaque ligue et de chaque club".