De la Soul émouvante avec Emy

Emy Kaboré impose son style et son univers musical sur la scène belge et pourtant cela ne fait que six ans que l’artiste explore son art. Du haut de ses vingt ans, cette autodidacte fait de la musique purement intuitive. Depuis l’été 2015, où elle a fait l’acquisition de sa première guitare, la jeune femme a bien évolué et se profile déjà comme l’un des plus grands talents du pays.

Née à Paris et d’origine africaine, Emy Kaboré fait notre fierté nationale. Tout droit venue de Gand, sa musique nous envoûte, touche et émeut. Dès les premières notes, elle convainc son public et attire toute l’attention. Son timbre de voix fait de l’ombre aux instruments et nous emporte dans son intimité profonde où pensées et sentiments sont partagés. Son talent lui a permis déjà d’atteindre la troisième place de l’Humo’s Rock Rally 2018. Mais dès la sortie de son premier EP intitulé ‘Weary Purple’, elle connaît un succès immédiat. Son titre ‘Unfinished’ est même diffusé par Radio 1 et compte plus de 300 000 écoutes sur Spotify. Au fur et à mesure des années, la chanteuse accroît sa notoriété et se constitue une discographie bien remplie.


 

Du solo au groupe

Malgré son succès fulgurant, Emy décide de s’associer à quatre musiciens pour constituer un groupe. Accompagnée à la batterie par Louis Vandommele, à la guitare par Brian Bogaert, au clavier par Sander Huys et à la basse par Toon Victoor, la chanteuse explore le genre neo soul en apportant des sonorités groovy et funky. Cette année encore, la sortie du single ‘Inconvenient’ n’a fait que confirmer l’ascension du groupe sur la scène musicale belge. 

La pandémie n’a pas empêché les musiciens de se produire sur scène. Ils ont même affiché complet à plusieurs reprises au Roma en première partie de Kokoroko. De plus, ils ont déjà fait leurs preuves à la Rotonde du Botanique, au Vooruit et lors du Boomtown Festival à Gand. Cet été, la jeune femme d’Astene s’est également produite à l’OLT Rivierenhof ainsi qu’au festival Asphalt de Düsseldorf. Le 22 septembre prochain, Emy sera de retour à Bruxelles lors des Nuits Botanique.

Musique

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top