La deuxième journée de notre championnat féminin de football se joue ce weekend. Samedi, le Sporting de Charleroi aura un déplacement compliqué à Anderlecht, les championnes en titre. Mais les Zébrettes comptent bien montrer qu’elles ont progressé.

S’il y a bien un club redouté en Scooore Super League, c’est le RSC Anderlecht. Les Bruxelloises sont indéniablement l’équipe à battre cette année. Les championnes en titre (pour la quatrième fois consécutive) sont clairement un rang au-dessus de leurs concurrentes. Et en plus, elles ont désormais un coach de luxe, en la personne de Johan Walem. L’ancien sélectionneur des espoirs belges connait bien la maison puisqu’il a évolué à Anderlecht en tant que joueur entre 1987 et 1997. Aujourd’hui, il revient pour relever un nouveau défi et porter encore plus haut les couleurs mauves et blanches dans le foot féminin. 

Malheureusement, Walem et ses joueuses ont échoué dans leur premier objectif de la saison. La semaine dernière, elles ont perdu leur premier tour préliminaire de qualification en Ligue des Champions. Les Croates de Osijek se sont imposées 0-1, ce qui met fin au parcours des Anderlechtoises en Coupe d’Europe.

Une petit Poucet bientôt grand? 

Elles vont donc désormais se concentrer sur le championnat, qu’elle débuteront en retard étant donné leurs obligations européennes. Le RSCA jouera son premier match ce dimanche contre Charleroi. Le club hennuyer est encore le petit Poucet en Belgique. Les Zébrettes ont fait leurs débuts en Scooore Super League la saison dernière, qu'elles ont terminée à l'avant-dernière place (après les play-offs). Mais comme le rappelait Jan Rummens, commentateur chez Eleven Sports, "il s’agit d’un championnat fermé, donc il n'y avait aucune raison de paniquer. Charleroi peut grandir à sa manière et à son rythme".

Et c’est bien ce que le Sporting a l’intention de faire. En avril dernier, la direction est allée chercher Aline Zeler, une gloire du foot belge féminin, pour prendre les rênes de l’équipe. La recordwoman du nombre de sélections chez les Red Flames (111 capes) a quitté les terrains en mars 2021, après que le Racing Genk a rompu son contrat. Elle a immédiatement rebondi à Charleroi, qui lui a proposé le poste de T1. "Le projet ne part pas de zéro", a expliqué Zeler. "Il y a du bon niveau. À moi désormais d’élargir le noyau et d’apporter mon point de vue et ce que j’ai appris en Belgique et à l’étranger", a expliqué l’ancienne joueuse passée par le PSV Eindhoven. 

Une métamorphose

Pour se conformer aux ambitions de sa coach, Charleroi s’est également activé sur le marché des transferts. Le club a notamment attiré Stéphanie Pirotte, désireuse de changer d’air après sept années passées au Standard Fémina. Malheureusement, beaucoup de joueuses ont également fait leurs valises, à l’instar de Noémie Fourdin, ex-capitaine. L'effectif est donc profondément remanié, mais cela ne fait pas peur à Aline Zeler, qui a tenu à intégrer plusieurs jeunes éléments dans son noyau. 

Et force est de constater que le renouveau est en marche. Lors de la première journée de championnat, les Zébrettes sont allées chercher une belle victoire contre le Fémina White Star Woluwé (4-2). Tactique, physique, attitude: tout y était. Les progrès sont bien visibles et Charleroi peut voir venir la saison qui commence avec confiance et ambition. Ce samedi (14h), la réception d’Anderlecht sera toutefois d’un autre niveau. Mais affronter les meilleures ne pourra qu’aider Aline Zeler et ses joueuses à encore s’améliorer.

Le programme de la 2e journée de Scooore Super League:

Vendredi 27 août

  • White Star Woluwé - Club YLA (20h30)

Samedi 28 août

  • Anderlecht - Charleroi (en direct sur Eleven Pro League 1 à partir de 13h55)
  • Standard - La Gantoise (15h)
  • Zulte-Waregem - Genk (15h)
  • OHL - Eendracht Aalst (18h)

Ne manquez rien de la Scooore Super League sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.