Elia Rose voit la musique en couleurs

La musique colorée et fraîche d’Elia Rose est une véritable bouffée de fraîcheur, avec en même temps un fort arôme des années 80. L’auteure-compositrice-interprète belge vient de sortir son premier EP, qu’elle dévoilera sur la scène du Botanique le 12 décembre. 

"Elia Rose refuse catégoriquement d’être ce que l’on attend d’elle", peut-on lire en gras sur le site de l’artiste. Le ton est immédiatement donné. La chanteuse refuse en effet qu’on la mette dans une case et préfère livrer son univers à elle, unique. Le personnage semble en effet aussi haut en couleurs que sa musique.

Se disant "tantôt fragile à fleur de peau, tantôt folle à lier", la chanteuse oscille entre les émotions. Sa musique est à la fois planante ou rythmée, énergique ou calme: c’est toujours selon les humeurs, selon les envies. Mais la base de sa recette demeure une pop électronique, avec un penchant pour l’acoustique et nourrie aux eigthies. Elia Rose assume d’ailleurs parfaitement son petit faible pour le kitsch, qu’elle distille avec justesse.

Love is all she needs

Bref, elle est le genre d’artiste colorée qui enchante le public en concert. D’ailleurs, avis aux fans et aux curieux, Elia Rose sera en concert le 12 décembre 2021 sur la scène de la Rotonde, au Botanique. En guise de cadeau de Noël, elle offrira les versions live de ses nouveaux morceaux, compilés dans son tout premier EP, ‘Love Is All I Need’, sorti en mai dernier.

Sur cet album, comme sur scène, la Belge n’est évidemment pas seule. Elle est très bien entourée par Lorenzo Di Maio à la guitare, Cédric Raymond aux claviers, Santo Scinta à la batterie et Jacques Pili à la basse. Les deux premiers cités, venus du jazz, l’ont d’ailleurs grandement accompagnée dans la création de son EP. "Ils sont vraiment devenus mes amis, me donnant confiance, me portant pour lancer ce projet qui était comme une évidence. Par contre, ce que je propose n’est pas du tout jazz. C’est vraiment… pop !".

De plus, Elia Rose ne monte plus scène sans son keytar, un mini piano qui se porte en bandoulière, comme une guitare. Une touche d’originalité en plus, car "il ne faut pas trop se prendre au sérieux non plus", rappelle-t-elle.

Du piano bar à ‘The Voice’

Avant de trouver son style, véritable reflet de sa personnalité, Elia Rose a touché à tout. Née de deux parents musiciens, elle est plongée dans le bain sonore dès son enfance. Elle a ainsi littéralement grandi dans leur piano bar de Tournai. 

En 2013, Elia Fragione, de son vrai nom, participe à la saison 2 de l’incontournable télé-crochet ‘The Voice Belgique’. Sa reprise de Stevie Wonder incite Natasha St-Pier à l’intégrer dans son équipe. La jeune talent continuera l’aventure jusqu’au Live 2. Un coup de motivation (et de visibilité) qui l’incitera à persévérer, car, même si elle a fait d’autres choses dans sa vie, la musique a toujours fait partie d’elle. 

Enfin, ne manquez pas de jeter un oeil aux clips d’Elia Rose. L’artiste accorde autant d’importance à l’image qu’aux sons, et ça se voit! L’esthétique, les couleurs, le graphisme sont très travaillés, et servent encore une fois à exprimer son univers. Pour parvenir à un tel résultat, la chanteuse n’a pas eu besoin de faire appel à une grande équipe. Elle peut notamment compter sur l’aide de… sa maman! En bref, Elia Rose, c’est le "feel good" en toute simplicité. Et ça marche! 

Pour ceux qui n’auraient pas la patience d’attendre la fin de l’année pour découvrir Elia Rose en live, sachez que la chanteuse interprétera ses morceaux ‘I Love You to The Moon and Back’ et ‘Words’ dans le premier épisode de ‘Plus de son’, la nouvelle émission musicale de Pickx +Rendez-vous le 16 août


Musique

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top