Les Fnatic se sont imposés dans un classico historique qui s'est déroulé ce dimanche lors du 3ème round des play-offs du Summer Split 2021 du LEC. Au détriment de leur éternel nemesis, les G2 Esports, le Belge Nisqy et ses coéquipiers sécurisent donc le dernier ticket européen pour la compétition mondiale.

C'est un match historique, de par ses enjeux mais aussi de par la tension qui l'englobait, qui s'est joué ce dimanche en fin de journée dans le mythique studio 20D qui abrite le plateau du LEC, le championnat européen de League of Legends.

Les deux structures mythiques de l'écosystème du MOBA de Riot Games, Fnatic et G2 Esports, s'affrontaient dans le loser bracket des play-offs pour une place en demi-finale, mais plus important encore : le dernier ticket qualificatif pour les Worlds 2021.

À défaut de profiter d'un niveau de jeu incroyable, les deux équipes nous auront quand même proposé un des matchs les plus tendus que le split ait vu se dérouler. Un match qui aura eu besoin de cinq parties pour voir se dégager un vainqueur, en l'équipe de Fnatic. De manière générale, les Fnatic auront bien mieux négocié leur entrée en matière lors des différentes manches, ne laissant aux G2 que quelques erreurs auxquelles s'accrocher pour leur donner le change.

La qualification de Fnatic, qui poursuit donc sa remontée du loser bracket vers la grande finale du Summer Split, laissera sûrement un goût amer dans la bouche des différents membres de l'effectif G2, qui ne participera pas aux Mondiaux pour la première fois de son histoire sur le jeu.

Du côté de Fnatic, c'est une belle histoire qui s'écrit après un début de split où les choix du management - entre le recrutement de Adam, et le roleswap de Bwipo au rôle de jungler - furent très largement remis en question. On pense notamment au parcours du jeune toplaner Adam "Adam" Maanane, qui se qualifie pour les championnats du monde alors qu'il évoluait encore en Division 2 française il y a presque un an. Il serait aussi logique de souligner la performance de Elias "Upset" Lipp, l'ADC de la formation, qui a réalisé un KDA de 171 tout au long des play-offs. Une statistique tout bonnement dantesque.

Mais tout n'est pas terminé pour les Belges Nisqy et Bwipo, ainsi que leurs coéquipiers. Ces derniers affronteront Rogue samedi pour tenter de sécuriser la dernière place en grande finale face à des MAD Lions dans une forme olympique après leur victoire 3-0 contre Rogue lors de la première demi-finale.