L'ultime étape de qualification pour la phase de groupes de la Ligue des champions verra son dénouement ce soir. Parmi les clubs sur la sellette, l'AS Monaco et Benfica, notamment, devront se sortir d'une situation dangereuse. 

Les places sont chères en Ligue des champions, et il n’en reste désormais plus qu’une poignée à prendre. Douze équipes s’affrontent encore en barrages dans l’espoir de décrocher le précieux sésame pour la phase de groupes de la C1. Les perdants, eux, seront reversés en Europa League. 

Les matchs aller ont eu lieu les 17 et 18 août. Cette semaine, place aux matchs retours. Un dénouement final qui nous donnera la composition exacte des 32 équipes en lice pour la Ligue des champions 2021-2022.

Monaco en danger

Parmi les barragistes figurent quelques gros noms du football européen. À commencer par l’AS Monaco, troisième du dernier championnat de France. Le club monégasque a réussi quelques belles campagnes européennes ces dernières années, dont une s'achevant seulement en demi-finale contre la Juventus de Turin, en 2018. Manquer la C1 cette année serait donc une grosse déception pour l’équipe de Ligue 1. 

Mais Monaco est en lutte avec un autre habitué de la scène européenne, le Shakhtar Donetsk, bourreau du KRC Genk au tour précédent. Les Ukrainiens ont pris l’ascendant lors du match aller (0-1). Leur but à l’extérieur les met dans une position très favorable avant le match retour. L’entraîneur Niko Kovac devra trouver la solution pour contrer le jeu flamboyant du Shakthar, animé, comme souvent, par une ligne d’attaque aux couleurs brésiliennes avec Tetê, Pedrinho ou encore l’inusable Marlos. 

Avec Ben Yedder, Volland ou encore Gelson Martins, Monaco dispose pourtant de gros atouts à faire valoir à l’avant. Ces attaquants de renom devront porter leur équipe ce mardi soir sur la pelouse de la Donbass Arena. Le jeune Belge Eliot Matazo, passé en équipe première l’an dernier, aura peut-être lui aussi sa chance de briller.

Dans les autres matchs de mardi, le club suédois de Malmö se rendra à Ludogorets, en Bulgarie, pour confirmer son succès de l’aller (2-0). Et les Hongrois de Ferencváros recevront les Young Boys. La confrontation s’annonce intense, après le match aller qui s’est soldé par un 3-2 en faveur des champions de Suisse.

Le piège pour Benfica

Mercredi, Benfica ira défier le PSV Eindhoven.Toujours privés du Diable rouge Jan Vertonghen, Les Lisboètes ont pris l’avantage à l’aller (2-1), mais le but à l’extérieur des Néerlandais a de quoi les inquiéter. Une victoire ou un nul les qualifierait. En cas de défaite, Benfica ne devra pas perdre avec plus d’un but d’écart pour voir la Ligue des champions.

L’équipe portugaise, renforcée par l’arrivée de Roman Yaremchuk, chipé à Genk cet été, dispose d’un joli noyau sur le papier. Il serait très dommageable pour eux de ne pas voir la Ligue des champions cette année. Mais le PSV, qui a l’occasion de retrouver la C1 après deux ans d’absence, ne laissera pas passer sa chance. 

Le même jour, le champion du Danemark Brondby tentera d’inverser la tendance contre le RB Salzbourg, victorieux au match aller (2-1). Le Dinamo Zagreb, lui, luttera avec l’énergie du désespoir après avoir perdu 3-0 contre les Moldaves du Sheriff Tiraspol la semaine dernière. 

Suivez les barrages de la Ligue des champions sur Pickx+ Sports, disponible dans l'option All Sports de Proximus Pickx.

Le calendrier des barrages :

Mardi 24 août

  • PSV - Benfica: à partir de 20h50 sur Pickx+ Sports 1 
  • Ludogorets - Malmö : à partir de 20h50 sur Pickx+ Sports 2 
  • Ferencvaros - Young Boys: à partir de 20h50 sur Pickx+ Sports 3 

Mercredi 25 août

  • Shakthar Donestk - Monaco : à partir de 20h50 sur Pickx+ Sports 1 
  • Brondby - RB Salzburg : à partir de 20h50 sur Pickx+ Sports 2 
  • Dinamo Zagreb - Sheriff Tiraspol : à partir de 20h50 sur Pickx+ Sports 3