Coach à succès de l’Eintracht Francfort, Adolf Hütter a pris en main la destinée du Borussia Mönchengladbach cet été. Après un partage face au Bayern Munich, l’Autrichien espère poursuivre sa marche en avant pour retrouver l’Europe.
Depuis 10 ans, le Borussia Mönchengladbach est redevenu une valeur sûre de la Bundesliga. Toutefois, la saison dernière, les Poulains n’ont terminé qu’à la 8e place. Un classement anonyme qui prive l’équipe de compétition européenne pour cette saison. Marco Rose, l’entraîneur, ayant annoncé dès février 2021 qu’il rejoindrait l’autre Borussia cette année, ‘Gladbach a dû se mettre à la recherche d’un nouveau mentor.
 
L’ancienne équipe d’Igor De Camargo a jeté son dévolu sur Adolf Hütter. L’Autrichien était jusqu’alors le coach de l’Eintracht Francfort, club qu’il a mené jusqu’en demi-finale de l’Europa League en 2019. Comme Rose, il partage un passage au Red Bull Salzbourg, ce qui a joué dans la balance au moment de le faire signer. La philosophie redbulienne étant résolument offensive, le Borussia Mönchengladbach savait à quoi s’attendre.
 
Coach à succès
 
En misant sur Adi Hütter, le Borussia Mönchengladbach ne part pas totalement dans l’inconnu. Hütter s’est rapidement forgé une belle réputation en Europe centrale, obtenant d’abord le succès en Autriche (titre en D2 avec Grödig, titre en D1 avec le Red Bull Salzbourg) et en Suisse (titre avec les Young Boys en 2018). Et avec Francfort, l’Autrichien a également joliment performé.
 
Avant son arrivée, l’Eintracht avait remporté la coupe d’Allemagne sous la houlette de Niko Kovac. Hütter a su imposer son style assez rapidement et le succès s’est prolongé avec lui. En 2019, le club atteint donc le dernier carré de l’Europa League, et termine 7e en Bundesliga. La fin de saison est plombée par une mauvaise série de 3 défaites consécutives alors que le club luttait pour une qualification en Champions League. 9e en 2020, le club termine 5e la saison passée.
 
Verticalité et pressing
 
A Francfort, Adi Hütter disposait son onze en 5-3-2 avec des arrières latéraux particulièrement offensifs. A ‘Gladbach, il a opté pour un 4-2-3-1 qui convient mieux au matériel humain dont il dispose. Toutefois, l’Autrichien reste fidèle à certains des principes qui ont fait son succès : le pressing, le jeu axial et la recherche de verticalité.
 
Le coach demande en effet une grosse débauche d’énergie à ses joueurs qui doivent harceler en groupe l’équipe adverse. Le but ? La pousser à jouer de longs ballons qui seront récupérés grâce à une grosse présence athlétique. Dans la foulée, en profitant des espaces et de la désorganisation adverse, ses hommes doivent rapidement jouer vers l’avant en cassant les lignes grâce à des passes tranchantes vers l’avant. A ce titre, les défenseurs centraux participent activement au jeu en étant les premiers relanceurs, tandis que les médians axiaux, particulièrement mobiles, jouent les plaques tournantes.
 
Après le partage (1-1) face au Bayern Munich, le Borussia de Hütter s’attaquera au Bayer Leverkusen, où vient d’être transféré l’ancien Brugeois Odilon Kossonou. Eux aussi ont débuté leur Bundesliga 21-22 par un partage. Tout le monde cherchera donc à obtenir sa première victoire de la saison en championnat.
 
Suivez Bayer Leverkusen – Borussia Mönchengladbach sur Eleven Sports 1 ce samedi 21 août à 18h30 et la Bundesliga tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.