Double amputé, Xia Boyu escalade l’Everest à 69 ans

La cinquième tentative est la bonne pour Xia Boyu dans sa quête d’accéder au plus haut sommet du monde. Un exploit pour cet homme de 69 ans équipé de prothèses. 

 

Accéder au sommet de l’Everest, qui culmine à 8.848m d’altitude, c’est le rêve de nombreux alpinistes. Un rêve qui a déjà causé la mort d'un grand nombre d'entre eux qui ont tenté cet exploit par le passé, tant il est difficile d’atteindre le toit du monde. L’histoire de Xia Boyu représente bien ce que peut-être l’obsession de cet exploit chez certains. 

Le lundi 14 mai 2018, cet alpiniste chinois de 69 ans réalise son rêve. Un exploit qui intervient au bout d'une série de tentatives qui ont échoué. Cette fois,  Xia Boyu et les sept membres de son expédition ont atteint ce jour là la cime culminant à 8.848m d'altitude aux premières heures. L’Everest sourit enfin à Xia Boyu après lui avoir apporté tant de malheurs

 

Une première aux conséquences graves

Xia Boyu tente d’atteindre le sommet de l’Everest pour la première fois en 1975. Il fait alors partie de l'expédition nationale chinoise. Malheureusement, sous le sommet, le groupe essuie une terrible tempête. L’alpiniste subit un grave manque d’oxygène, le tout sous un froid polaire. De plus, il donne son propre sac de couchage à l’un de ses compagnons. Il souffre d'importantes gelures et perd ses deux pieds

Le sort s’acharne une fois de plus sur l’alpiniste en 1996 lorsque les médecins lui découvrent un lymphome, une forme de cancer du sang. Il est alors amputé de ses deux jambes en dessous des genoux. Mais il ne va pas pour autant faire une croix sur son rêve.

Des essais infructueux

Ce Chinois retourne au pied de l’Everest en 2014 pour une nouvelle tentative. Cette fois, une avalanche coûte la vie à 16 guides sherpas et met fin prématurément à la saison. Il retente sa chance l’année suivant mais c’est un séisme qui vient déjouer ses plans. Rien que sur l'Everest, 22 personnes ont perdu la vie après qu’une avalanche ait touché le camp de base. 

En 2016, Xia Boyu touche enfin au but, tout se passe pour le mieux et l’expédition se retrouve à 200m du sommet. Mais le mauvais temps le force à rebrousser chemin et à abandonner sa tentative. "Escalader l'Everest est mon rêve. Je dois le réaliser. Cela représente aussi un défi personnel, un défi du destin", explique-t-il à l’AFP un mois avant sa tentative fructueuse.

La cinquième est la bonne

43 ans après sa première tentative, Xia Boyu réussit enfin à atteindre le fameux sommet. Et pourtant, tout a failli encore une fois s’écrouler avant sa tentative. En effet, le Népal a interdit en 2017 l'ascension de l'Everest aux personnes doublement amputées et aux aveugles. Mais la justice est revenue sur cette décision, pour le plus grand bonheur de l’alpiniste chinois. 

2018 est enfin la bonne pour Xia Boyu qui, à 69 ans, rejoint le néo-zélandais Mark Inglis, le seul double amputé à avoir atteint le toit du monde avant lui, en 2006. En plus d’une leçon de vie, Xia Boyu a livré une vraie leçon de courage et d’abnégation en allant au bout de son rêve.

Une fois de plus... tout est possible dans le sport !

Info

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top