Preview D1B (8): Virton, attention à la bête blessée

D1B Pro League |
Dans cette dernière ligne droite avant la reprise du championnat 2021/2022 en D1B, nous évaluons les forces en présence en passant chaque club à la loupe. Mercato, matches amicaux et ambitions affichées, faisons le tour des huit formations engagées dans la compétition. Huitième et dernier épisode aujourd'hui avec l'Excelsior Virton.
 

De Tagtik

Partager cet article

Après un an d'absence, l'Excelsior Virton fait son grand retour en D1B après un passage par la case tribunal, où le club a finalement obtenu la licence pro qui lui avait été refusée l'année précédente. L'autorité belge de la concurrence a finalement rendu leur précieux sésame aux Gaumais et revoilà Virton dans le foot professionnel
 
Une équipe montée en deux semaines
 
L'euphorie née de ce retour en D1B aura vite cédé la place à d'énormes interrogations, puisque le club n'avait plus que 3 joueurs sous contrat. S'il a d'abord été question d'une reprise de Virton par un groupe d'investisseurs, les négociations en ce sens n'ont jamais abouti. Entretemps, Franck Koré, le meilleur élément du trio restant, avait fait ses valises, lassé de tant de tergiversations...
 
Fin juillet, alors que tous les clubs étaient en pleine campagne de préparation, Christophe Gregoire a été présenté comme T1 suivi par une pluie d'arrivées et de transferts. En deux semaines, le Royal Excelsior Virton a monté un groupe de 18 joueurs sous contrat dont une bonne moitié vient de l'étranger tandis que l'autre moitié possède une bonne expérience de la D1B.
 
Quelques noms connus ont reçu une nouvelle chance à Virton : Sadin (ex-Union et RWDM), Aabbou (ex-Lommel et Lierse K.), Allach (ex-Lierse K.), Hamzaoui (ex-Union), Sula (ex-OHL, Waasland-Beveren et Lommel) et Vinck (ex-Lierse) formeront l'ossature d'une armada très revancharde.
 
Quel potentiel?
 
Quelques matches amicaux ont été organisés à la hâte, afin de commencer à travailler les automatismes au sein du groupe : une victoire anecdotique face aux voisins de Ethe-Belmont (1-11), un succès plus significatif face à Visé (1-2) et une défaite de justesse face à Willem II (2-1), pensionnaire de D1 hollandaise, ont quelque peu rassuré les fans.
 
Construire en cours de saison
 
Bien malin qui pourrait prédire comment se comportera Virton cette saison. Les plus optimistes se souviendront qu'il y a deux ans, les Gaumais avaient été la révélation et le poil à gratter de la série, loupant la montée de très peu, après avoir été freinés en plein élan pour de sombres histoires de matches à rejouer suite à une erreur arbitrale (du jamais vu dans l'Histoire !) et de licence. 
 
Attention donc à la bête blessée, car le noyau virtonnais comprend un certain nombre de joueurs qui voudront se venger d'avoir été écartés dans leurs anciens clubs et qui auront à coeur de faire regretter leurs choix à leurs employeurs précedents. 
 
Sera-ce suffisant dès les premières journées ? Ou faudra-t-il attendre que la machine se mette en route? On le saura très vite puisque Virton reçoit dimanche le KVC Westerlo, une des valeurs sûres de la série.
 
Ce qui est certain, c'est qu'à Virton, tout le monde est heureux de présenter une équipe crédible sur la ligne de départ de ce championnat. Christophe Gregoire devra construire progressivement pour affiner sa compo et faire chaque semaine des petits miracles pour se hisser au niveau de la D1B.
 
Mais à Virton, les miracles, on connaît...

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top