Les multiples champions de Belgique, Sector One, se sont imposés face à KVM Esports lors de la grande finale du Summer Split 2021 de la Belgian League! Une rencontre remportée sur le score de 3-1, qu'on a eu le privilège d'aller observer depuis les locaux de Sector One. On vous raconte cette soirée riche en émotions.

Les rues du centre de Bruxelles sont animées en cette fin de journée du lundi 9 août. Alors que la plupart des travailleurs quittent leur lieu de travail pour rejoindre leur domicile, on s'affaire derrière l'une des façades vitrées de la Rue de la Fabrique. Alors que la baie vitrée arbore fièrement des stickers aux couleurs de Sector One, on devine rapidement où l'on se trouve.

Les regards curieux des badauds se multiplient sur le trottoir "C'est un centre de lasergame..." entend-t-on de la bouche d'un père de famille, pas vraiment sûr de son coup. Et pourtant, c'est bien son nouveau quartier de général que Sector One a récemment installé dans la bâtisse fraichement rénovée.

Dès l'entrée dans le bâtiment, le ton est donné. Une partie de l'open space a été aménagée, permettant aux invités de profiter de la rencontre dans un minimum de confort. L'ambiance est détendue, malgré l'enjeu capital de la rencontre qui est sur le point de se jouer, preuve d'une totale confiance envers les joueurs.

De l'autre côté du muret séparant la pièce, les équipes de comm' de Sector One s'affairent. Tandis que Gotex, le community manager de la structure, préparent les memes qui animeront la soirée sur Twitter, Sneaky, brand manager de la structure, fignole les derniers détails de la vidéo qui sera publiée à l'issue du match.

Face à l'entrée du bâtiment, une porte vitrée laisse entrevoir la gaming room flambant neuve aménagée depuis près d'un mois et demi. À l'intérieur, les joueurs sont déjà à leur poste. Certains s'entrainent en practice tool, échauffant leurs poignets pour une rencontre qui pourrait s'étendre jusqu'à près de cinq heures de jeu. D'autres se détendent en écoutant de la musique, ou en flânant sur Youtube.

© S1 Sneaky & S1 Gotex

Une gaming room que les joueurs connaissent bien. En effet, cela fait maintenant trois semaines que la formation s'entraine ensemble, directement depuis les locaux bruxellois, afin de préparer au mieux ce qu'on pourrait prendre pour un rematch du premier round des play-offs, qui avait opposé les deux mêmes équipes. Si DrChaos, support de l'équipe, a dû rentré chez lui pour passer des examens le lendemain du match, les quatre autres membres de la formation, eux, sont bien présents.

Très vite, l'ambiance devient plus sérieuse. Bjorn, le coach de l'équipe, pénètre dans la pièce pour entamer la draft de la première rencontre. Quelque minutes après, il en sort l'air concentré, mais confiant. La rencontre est lancée, le sort de l'équipe est maintenant entre les mains des joueurs.

Les deux équipes s’élancent sur la Faille de l’Invocateur pour le dernier BO5 de la saison estivale de notre championnat national! Après quelques minutes, les renards ouvrent le compteur de kills, mais KVM ne tarde pas à répliquer. Chaque équipe semble avoir choisi son côté de la map. Tandis que Albetrayber, le jungler de la formation Sector One, insiste sur la toplane, son homologue malinois décide de s’attarder sur le côté bas de la carte. Une décision payante en early game, récompensée par plusieurs kills sur la botlane Sector One. 

© S1 Sneaky & S1 Gotex

Les KVM font le break lors d’un teamfight autour du Baron Nashor. Ces derniers s’emparent de l’objectif neutre et en profitent pour entamer un siège sur la base adverse. Un siège qui ne durera que quelques minutes. Au terme d’un teamfight mal engagé, les Sector One laissent leur base à découvert, laissant les KVM s’emparer de la première victoire du BO5. 

Dans le quartier général, les joueurs traversent le hall, préparé pour recevoir les quelques convives présents. Direction l'extérieur : le débriefing se fera sur le trottoir. Chaque joueur y va de son idée, donnant son opinion sur la partie qui vient de se dérouler.

Ce sont des Sector One bien déterminés qui s’engagent dans la deuxième manche de cette grande finale. Les renards se montrent dominants, faisant néanmoins l’impasse sur deux dragons élémentaires, parfois bien utiles en fin de partie. Mais les Sector One semblent sûrs d’eux, et ne tremblent pas en teamfight.

Grâce à des individualités bien senties, ils prennent petit à petit une avance incontestable. Albetrayber nous offre même un petit outplay en face à trois joueurs malinois, pour le plaisir des yeux. Une phase de jeu qu'on aurait pu deviner au vu des cris qui sortent de la gaming room, alors que les membres coaching staff ne tiennent plus sur leurs chaises. Les joueurs ressortent de la gaming room la tête haute. Sector One vient de remporter la deuxième manche, sans forcer. 

La tension redescend d’un cran dans les locaux bruxellois. Si tenté qu’elle ait disparu à un moment donné, on sent un regain de confiance gagner les membres de l’organisation. “Laissez-moi regarder mon 1v3 avant de sortir !” exulte Albetrayber, planté face à l’écran plat accroché au mur du lobby avec un grand sourire, alors que l’équipe s’exfiltre pour aller prendre l’air. À côté, on peut entendre Zhergoth, le toplaner, discuter avec Bjorn : "Il faut pick Camille, ils n'ont préparé aucune réponse au champion !"

La troisième partie s’engage. Les Sector One nous montrent alors le visage qu’on leur connait depuis le début de la saison. Les renards s’emparent de pratiquement tous les objectifs neutres, profitant de quelques erreurs de placement du côté malinois. Paradoxalement, l’attention est portée sur le haut de la carte, où le toplaner Zhergoth écrase littéralement son opposant. Il termine la partie sur le score 9-1-9, preuve de la force de frappe qu’il représentait durant toute la partie. Placé sur son pick de confort Varus, l’ADC suédois Orre nous sert une prestation magistrale, bien aidé par son support DrChaos qui finit lui aussi sur un score parfait. À nouveau, les Sector One s’imposent face à des KVM qui semblent bien démunis. Les renards ne sont alors plus qu’à une victoire du titre. 

© S1 Sneaky & S1 Gotex

Cette fois-ci, les applaudissements fusent dans l’open space alors que les joueurs le traversent. “Plus qu’une victoire les gars, come on!” peut-on entendre plusieurs fois de la part du staff. 

Les joueurs pénètrent dans la gaming room pour ce qui pourrait être la dernière partie de ce BO5. Avec une attitude déterminée, Bjorn s’engage lui aussi dans la pièce, prêts à délivrer les ultimes conseils. La partie démarre, et alors que son début annonce un affrontement serré, les Malinois réalisent très vite plusieurs erreurs. Pensant pouvoir s’affranchir des renards, ces derniers se montrent très confiants en teamfight, parfois trop. Un excès dont les Sector One se servent sans se faire prier. Portés par un Orre encore une fois en forme olympique, les renards touchent la victoire du bout des doigts. Ces derniers finissent par forcer l’entrée de la base et détruire le Nexus adverse. 

Des cris résonnent dans la gaming room. On exulte sa joie du côté de la botlane, Zhergoth, lui, contient ses larmes de bonheur, la tête dans ses mains. Sous les caméras de l'équipe de comm', les joueurs se prennent dans les bras, des sourires béats plantés sur leur visage. Chacun décompresse à sa manière : alors que Orre s'empresse de sortir prendre l'air, Zhii, lui, fait les cent pas, comme si la rencontre n'était pas encore terminée.

Très vite, Bjorn appelle DrChaos sur Discord, et diffuse sa caméra sur l'écran plat de la pièce. Chaque joueur vient saluer son coéquipier, et la performance hors-norme que ce dernier a réalisé lors du BO5.

Les Sector One viennent d'être sacrés champions de Belgique du Summer Split 2021, et défendront donc les couleurs de notre drapeau lors de la phase de play-in des European Masters, ultime étape avant le main event de cette compétition rassemblant les meilleurs équipes issues des différentes ERL'S, les ligues mineures du MOBA de Riot Games.

Une aventure que l'on suivra bien entendu pour vous, au plus près de l'action.

Copyright visuel : S1 Sneaky & S1 Gotex (Sector One)