Deuxième hier lors des qualifications, l’équipe belge de jumping a finalement décroché le bronze, alors que les compteurs étaient remis à 0 en finale. Nos cavaliers ont profité du faux pas de la France.
C’est une discipline dans laquelle on espérait décrocher une médaille et elle est là. La Belgique a terminé troisième du jumping par équipe, derrière la Suède, championne olympique, et les Etats-Unis. Une médaille de bronze que la Belgique attendait depuis 1976 !
 
Le trio belge a cumulé 12 points (4 points pour Devos, 0 pour Guéry, 8 pour Wathelet), alors que les deux premiers n’ont eu que 4 points de pénalités et se sont départagés l’or avec un barrage remporté par la Suède. Le bronze n’était toutefois pas acquis avec ce total de 12 points, car la France était très bien dans le coup (2 point), mais la dernière cavalière a vu sa monture refuser de sauter un obstacle, ce qui a entrainé son élimination et celle de son pays.
 
Devos au pied levé
 
Si on pourrait avoir quelques regrets sur le dernier tour de Grégory Wathelet – une barre en moins et la Belgique jouait le barrage pour l’or – cette médaille de bronze est tout de même une très grande satisfaction vu la tournure des événements et la petite déception dans le concours individuel.
 
Il faut par ailleurs souligner la belle performance de Pieter Devos. Premier à s’élancer, le 11e mondial de la discipline n’a concédé que 4 points de pénalité. Mentalement, le cavalier a eu beaucoup de travail à faire car il faut se rappeler qu’il était à l’origine le remplaçant du remplaçant. 5e roue du carrosse, il n’a été rappelé que le 20 juillet et c’est suite aux soucis du cheval de Niels Bruynseels que Devos a été intégré à l’équipe de jumping. Mais il a parfaitement géré ce changement de statut.
 
Une médaille « logique »
 
On peut aussi considérer cette médaille, qu’on attendait depuis 45 ans et les Jeux de Montreal, comme normale. La Belgique est en effet championne d’Europe en titre, et avait donc un statut à défendre malgré tout. En outre, notre pays est très réputé pour l’élevage et la formation des chevaux. En finale, outre l’équipe belge, de nombreux cavaliers et cavalières montaient des chevaux belges, comme la Suède par exemple.
 
Cette troisième place vient souligner les résultats en progression de notre équipe nationale en saut d’obstacles. En 2016, nous étions absents des jeux de Rio, mais le retour est remarquable. Il faut maintenant continuer sur cette voie et espérer faire encore mieux à Paris dans 3 ans. Nos cavaliers auront encore plus d’expérience, leurs chevaux aussi.
 
Suivez les Jeux Olympiques d'été du 22 juillet au 8 août sur Tipik ou Eurosport, ou sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez, ou également sur le site ou l'app 7 jours après sa diffusion !