Dans cette dernière ligne droite avant la reprise du championnat 2021/2022 en D1B, nous évaluons les forces en présence en passant chaque club à la loupe. Mercato, matches amicaux et ambitions affichées, faisons le tour des huit formations engagées dans la compétition. Troisième épisode aujourd'hui avec le RWDM.

Le RWDM était monté en D1B pour des raisons extra-sportives. L’année passée, le club bruxellois avait, en effet, saisi l’occasion de retrouver ainsi le football professionnel, tout en essayant en même temps de maîtriser sa situation financière. Cet exercice d’équilibriste a finalement débouché sur une saison honorable, puisque les Molenbeekois n’ont jamais été mêlés à la lutte pour le maintien. De plus, leur tableau de chasse a affiché quelques résultats retentissants. Mission accomplie, donc.
 
Des points d’interrogation au niveau offensif
 
Durant l’intersaison, le club a voulu stabiliser son équipe pour la D1B. Reste à voir s’il y est effectivement parvenu. Au poste de gardien, le flamboyant Sadin a été remplacé par Defourny et pour le reste, le club a surtout poussé vers la sortie des abonnés au banc des réservistes.

Mais les départs de Rocha et d’Ephestion pourraient peser lourd dans la balance. Ces deux joueurs jouaient un rôle important dans le compartiment offensif des Coalisés. Il s’agira de voir si Gonçalves et Botella pourront reprendre ce rôle. Ces deux attaquants sont issus de l’école française et ont des qualités, mais la D1B est souvent très physique et fort exigeante pour les attaquants. Avec les arrivées en défense de Sankhon (ex-STVV) et dans l’entrejeu de Gécé (ex-Charleroi), l’assise défensive a donc également été sensiblement renforcée.

Des jeunes pointent le bout du nez

La campagne de préparation du RWDM n’a pas été sans accroc. Lors de ses cinq premiers matches de préparation, le RWDM n’a évité la défaite qu’en une occasion (2-2 contre Charleroi). Mais il convient d’ajouter que les adversaires n’étaient pas non plus les premiers venus (PSV, STVV, Eupen et Cambuur). Néanmoins, ensuite, les clubs amateurs du Tempo Overijse et de Rebecq ont été facilement battus, puis une équipe B renforcée du KRC Genk a également été dominée (3-1) par le RWDM. Cette dernière victoire a fait pas mal de bien du côté du stade Edmond Machtens.

Durant cette campagne de préparation, quelques jeunes ont eu l’occasion de se mettre en évidence. Notamment Marlon Degryse qui s’est fait remarquer en inscrivant quelques buts, ainsi que El Ouahdi. Reste à voir s’ils recevront leur chance durant la saison.

Pronostic difficile

Il est assez difficile d’évaluer la valeur de ce RWDM pour cette saison. La base de la saison passée est toujours là, mais l’impact offensif semble pour le moment devoir reposer surtout sur les épaules de Nzuzi (4 buts durant la campagne de préparation). Mais il est vrai que Lavie a également montré de belles choses et a laissé entrevoir qu’il était prêt à jouer un rôle plus important que la saison passée.
 
Si les renforts s’adaptent rapidement à la D1B, alors le RWDM doit être capable de faire mieux que la saison passée. Si ce n’est pas le cas, le RWDM risque de devoir en découdre pour le maintien avec la concurrence d’un Lierse K. renforcé et d’un imprévisible Virton.