Le jeudi 5 août 2021 est entré dans l'histoire du sport belge. Deux titres olympiques des Jeux de Tokyo 2020 l'heptathlon en athlétisme, grâce à Nafi Thiam, et le hockey masculin, avec les Red Lions, sont devenus belges dans la chaleur moite d'une soirée estivale tokyoïte. Un événement unique depuis les Jeux d'Helsinki en 1952, et si l'on excepte le cas particulier de Pékin en 2008. Au titre de Tia Hellebaut était venu s'ajouter huit ans plus tard celui du relais 4x100 m féminin, 2e de la course ce même jour, après le déclassement de l'équipe russe pour dopage.
Ce faisant la Belgique a remporté désormais trois médailles dans ces JO de la XXXIIe Olympiade qui s'achèvent dimanche. La gymnaste Nina Derwael était devenue championne olympique le dimanche 1er août aux barres asymétriques. La Belgique n'avait plus enlevé trois médailles d'or dans les mêmes Jeux depuis ceux de Paris en 1924. 

La Belgique, qui est montée sur cinq podiums jusqu'à présent au Japon, totalise 153 médailles: 43 d'or, 54 d'argent et 56 de bronze. Thiam a offert son 6e titre à l'athlétisme belge lequel compte un total de 13 podiums. Les hockeyeurs décrochent eux aussi une deuxième médaille consécutive après l'argent de Rio. En 1920, c'est le bronze que les prédécesseurs des actuels Red Lions avaient enlevé à Anvers. 

Wout van Aert (course cycliste en ligne) avait obtenu la médaille d'argent le 24 juillet et Matthias Casse (judo en -81 kg) le bronze le 27 juillet.