Le détenteur du record du monde du décathlon Kevin Mayer souffre de problèmes au dos et se trouve en grande difficulté après les trois premières épreuves du décathlon des Jeux Olympiques de Tokyo, ne pointant qu'en 4e position mercredi.
Le Français, qui brigue un premier titre aux JO après l'argent en 2016, totalise 2662 points, loin derrière le leader, le Canadien Damian Warner (2966 points), son principal rival. Lors de son record du monde battu en 2018 (9126 points), il avait récolté 2824 points au bout de trois épreuves.
"Cela fait une semaine que je me suis bloqué le dos, ça fait très longtemps que ce n'était pas arrivé, je ne sais pas où est l'erreur", a déclaré Kevin Mayer, les yeux humides, en zone mixte. 
"J'ai très peu de sensation, de plaisir, mais je crois que je peux aller chercher une médaille même comme ça. Je fais du décathlon parce que j'aime les sensations, aujourd'hui je n'en ai pas dans un des plus grands rendez-vous de ma vie, c'est très frustrant", a-t-il ajouté. 
"Ce ne sont pas des larmes de tristesse mais de frustration. Je vais tout donner jusqu'au bout, a-t-il promis. J'ai mal mais je vais faire avec, je suis aux Jeux Olympiques, je n'ai pas le choix".
Mayer n'a jamais réussi à s'approcher de ses records personnels sur ce début de décathlon olympique. Il a débuté par un chrono de 10 sec 68 au 100 m (record à 10 sec 50), avant de sauter à 7,50 m à la longueur (record à 7,80 m) et de finir par lancer le poids à 15,07 m (record à 17,08 m). 
La première journée du décathlon se terminera en soirée avec la hauteur et le 400 m.
Cette première journée a aussi été marquée par l'abandon de Thomas Van der Plaetsen. Le Belge, blessé aux ischio-jambiers lors d'une prise d'appui à son premier essai à la longueur, a été évacué en chaise roulante.