La ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) étudiera d'ici la fin du mois la possibilité de pouvoir réorganiser des petites fêtes dans des circonstances les plus "normales possibles". "Nous devons voir comment permettre l'organisation de petits événements sans trop de règles, sans masques, sans distances et sans avoir à jongler avec des chiffres", a-t-elle déclaré dans De Ochtend sur les ondes de la VRT.
Il s'agit d'événements tels que des fêtes de mariage, baptêmes,... que "les gens attendent avec impatience". "Je pense donc qu'il faut y réfléchir", a ajouté la ministre. Une date précise pour un prochain comité de concertation n'a toutefois pas encore été communiquée.

Annelies Verlinden n'est pas spécialement favorable à l'utilisation du Covid safe ticket (réservé aux personnes qui ont un test PCR négatif de maximum 48 heures, ou vaccinées depuis deux semaines ou avec un certificat qui prouve une guérison du Covid) pour des événements de plus petite envergure comme des mariages ou des communions.

"Nous avons toujours fait le choix de ne pas tendre vers une société de laissez-passer" ou il faut montrer patte blanche pour chaque activité, souligne-t-elle. "Il est temps de permettre un retour à des activités dans des conditions normales", poursuit la ministre, qui estime que cette question doit être évaluée d'ici la fin du mois.