Thomas Detry était "un petit peu déçu" au terme de son dernier parcours dans le tournoi olympique de golf des Jeux de Tokyo qu'il a bouclé au 22e rang à 8 coups de Xander Schauffele. Il avait abordé la dernière journée en 14e position à six coups de l'Américain déjà leader. "On avait les moyens d'au moins faire un top 10 et d'aller chercher un podium. On aurait pu faire mieux. Il aurait fallu une grosse journée pour aller chercher une médaille."
"La stratégie de cette semaine c'était de rester patient. De laisser venir les par. Tout en sachant qu'on allait avoir neuf ou dix trous où les birdies vont tomber. Là j'ai eu l'impression que ce n'est pas trop arrivé. Je n'ai pas eu ce momentum pour enchaîner cinq, six birdies en huit trous. C'était un petit peu trop régulier cette semaine (70, 67, 68, 69). Ce qui a manqué c'est ce petit boost qui arrive avec le momentum."

"Aujourd'hui, je n'ai pas commencé de la meilleure des façons. J'ai eu du mal sur les premiers trous. Je suis bien revenu ensuite, j'étais à moins 2 après dix trous. Malheureusement, il n'y a pas beaucoup de putts qui sont rentrés."

"Il y a des priorités dans notre sport comme les Majors, les Rolex Series qui font qu'on n'a pas pu se préparer de la meilleure manière pour les JO."

"Le tournoi olympique c'est différent des autres tournois. Comparé à d'autres athlètes pour qui la semaine olympique c'est le rendez-vous tous les quatre ans, pour nous c'est un peu différent. Représenter notre pays dans un événement pareil et remporter une médaille c'est fantastique. J'espère pouvoir nous redonner une chance en 2024."

"L'ambiance olympique nous a manqué un peu. C'est dommage. C'est la vie. C'est le Covid" a ajouté le Bruxellois qui rentrait en Europe dès dimanche soir. "Paris (2024) donne envie et en plus on connaît bien le parcours le "National" à Saint-Quentin-en-Yvelines. J'ai hâte d'y être."