Environ sept mois après le début de la campagne de vaccination dans le pays, la Grande-Bretagne va commencer à exporter des vaccins, a annoncé mercredi le ministère britannique des Affaires étrangères. Au total, 9 millions de doses du vaccin d'AstraZeneca seront exportées, dont 5 millions iront à Covax, l'initiative de l'Organisation mondiale de la Santé visant à rendre les vaccins disponibles dans les pays en développement.
Les quatre autres millions de doses sont données directement par la Grande-Bretagne à des pays individuels, principalement en Asie du Sud-Est. Enfin, plus de 800.000 doses de vaccin sont envoyées au Kenya, dont 400.000 cette semaine. D'ici le milieu de l'année prochaine, le gouvernement britannique veut avoir distribué 100 millions de vaccins contre le Covid-19.

Au début de la campagne de vaccination, la Grande-Bretagne avait commandé tellement de doses que sa propre population pouvait être vaccinée plusieurs fois. Le fait que le pays n'ait pratiquement pas exporté de vaccins jusqu'à présent a suscité la frustration, entre autres, de l'Union européenne, qui ne disposait pas de suffisamment de vaccins au départ.

Entre-temps, plus de 88 % des adultes britanniques ont déjà reçu au moins une dose d'un vaccin contre le Covid-19, et un peu moins de 71% sont déjà protégés au maximum. Pour l'instant, ce sont surtout les jeunes adultes qui font la queue pour se faire vacciner.

La Belgique a également commencé à distribuer des vaccins cet été. Entre 164.200 et 618.802 doses d'AstraZeneca seront ainsi offertes à Covax à cette période. L'intention est de continuer à distribuer des vaccins dans les mois à venir, mais le nombre exact dépendra des livraisons. À l'époque, la Belgique avait commandé un total de plus de 30 millions de doses.