Près de 5.000 spectateurs ont assisté aux Belgofolies, une édition remaniée des Francofolies de Spa, qui se sont tenues du 21 au 26 juillet, ont indiqué mardi les organisateurs.
Au vu de la crise sanitaire, les organisateurs des Francos ont été dans l'obligation de remanier le festival pour respecter les règles en vigueur.

Les deux premières soirées de ces Belgofolies ont été annulées à la suite des inondations qui ont frappé la région.

"Les premiers jours, nous avons constaté qu'un important pourcentage du public, parfois 25%, qui disposait d'un billet ne s'est pas présenté. Les premiers soirs, on a ressenti une vraie retenue dans le chef du public, qui n'avait pas forcément envie de faire la fête en étant sinistré ou en ayant des proches touchés par les inondations", indique Jean Steffens, directeur du festival.

Malgré des conditions particulières, les organisateurs sont heureux d'avoir pu maintenir l'événement. "Le public mais aussi les artistes étaient ravis. Certains artistes se produisaient pour la première fois depuis de nombreux mois", explique Jean Steffens, qui souligne l'émotion et la communion présente lors de chacun des spectacles. 

"La soirée de clôture, qui a rassemblé 35 artistes au profit des sinistrés, était un moment absolument magique", conclut Jean Steffens, qui espère un retour des traditionnelles Francofolies l'an prochain avec, entre autres une journée dédiée à la Francophonie et un grand hommage à Pierre Rapsat, décédé il y a 20 ans.