Alors qu'il redoutait que ses Cats ne concèdent une lourde défaite face aux N.2 mondiales australiennes et ne compromettent ainsi leur ambition de rejoindre les quarts de finale du tournoi de basket féminin des Jeux Olympiques de Tokyo, Philip Mestdagh a vu au contraire ses joueuses infliger une défaite de 15 points (80-75) aux favorites du groupe D, mardi à Saitama, pour le premier match de l'histoire du basket féminin aux JO.
"C'est un exploit. Il faut féliciter toutes les filles. On ne pensait pas qu'on réaliserait cela. C'est bien sûr un très bon départ et ce qui est positif c'est qu'il nous reste une belle marge de progression, en particulier au niveau offensif. J'espère qu'on va le montrer dans la suite du tournoi."

"Le 2e quart-temps a été moins bon défensivement. On a rejoint la pause à moins 4 (37-41). On a corrigé à la mi-temps la défense, la transition défensive, on a mis plus de physique dans les rebonds défensifs parce qu'elles avaient pris 8 rebonds offensifs en première mi-temps et inscrit trop de paniers faciles. Les Australiennes n'ont marqué que 29 points en deuxième mi-temps. C'est très important ces ajustements. Des matches pareils se décident sur des petits détails. Il faut aussi avoir un peu de chance". Autre grosse satisfaction du technicien, "5 pertes de balle, pour nous c'est exceptionnel. Aujourd'hui on a bien géré le ballon. L'équipe avait faim et a apprécié ce rôle d'underdog."

"On a mis la barre encore plus haut ici au Japon qu'à l'Euro. On va regarder match par match. On veut aller en quarts. Cette victoire ouvre des perspectives. Maintenant si on bat Porto Rico on est certain d'être en quarts et alors on pourra être un peu plus ambitieux pour avoir un meilleur tirage."

Sandy Brondello, la coach de l'Australie, n'a pas caché sa déception: "Ce n'est évidemment pas la manière dont on aurait voulu débuter les Jeux. La Belgique a une véritable, star Emma Meesseman (32 points mardi), et les Belges ont rentré leurs tirs, pas nous."