Matthias Casse a décroché la médaille de bronze en catégorie des -81 kg mardi aux Jeux olympiques de Tokyo. Le judoka belge de 24 ans, champion du monde et N.1 mondial, a battu le Géorgien Tato Grigalshvili (IJF 3) sur ippon dans le combat pour la médaille de bronze. Pickx Sports a recueilli juste après le combat la réaction d'un homme très fier de son poulain : son père Serge Casse.
Matthias Casse est arrivé à Tokyo avec un objectif: devenir le troisième champion olympique belge de judo, après Robert Van de Walle à Moscou en 1980 et Ulla Werbrouck en 1996 à Atlanta. L'Anversois n'est pas parvenu à remporter l'or dans la légendaire Nippon Budokan, l'arène tokyoïte d'arts martiaux, mais il a finalement réussi à décrocher une médaille de bronze. Une belle récompense tout de même pour le n°1 de sa discipline qui, à 24 ans, pourra encore rêver de l'or à Paris en 2024.

"Quelqu'un qui peut tourner la page très rapidement"

Matthias Casse, qui disputait ses premiers Jeux, avait dû batailler ferme pour se hisser en demi-finale. Après avoir sorti au golden score le Porto-Ricain Adrian Gandia (IJF 33) et le Suédois Robin Pacek (IJF 28), il avait battu le Russe Alan Khubetsov (IJF 8) aux pénalités en quarts de finale. En demi-finale, l'Anversois s'inclinait sur waza-ari au golden score en demi-finales face au Japonais Takanori Nagase, 13e mondial et médaille de bronze des Jeux de Rio en 2016. L'Anversois est ensuite remonté sur le tatami pour aller chercher la 14e médaille olympique du judo belge, la 10e en bronze.

"Nous nous sommes levés à 4 heures du matin pour regarder les matchs et c'était très passionnant. C'était une véritable montagne russe d'émotions et puis il y a eu cette élimination plutôt douloureuse en demi-finale. Nous devons cependant être honnêtes : c'était un waza-ari. Il s'agissait d'une décision correcte de l'arbitre. C'est bien que Matthias réussisse à gagner une médaille de bronze par la suite. Qu'il ait prouvé qu'il était fort mentalement? Absolument. Matthias est un gagnant et il s'est battu pour l'or, mais c'est quelqu'un qui peut aussi tourner la page très rapidement. Je sais qu'il s'est immédiatement concentré sur cette médaille de bronze", a analysé Serge Casse, le père du champion.

Une gêne à l'épaule

Si Matthias Casse a montré qu'il était capable de battre n'importe qui dans ces JO, le judoka belge a néanmoins laissé entendre à l'issue de sa victoire dans le combat pour la troisième place face au Géorgien Tato Grigalashvili qu'il n'avait pas pu concourir à pleine capacité. "Je me suis blessé à l'épaule il y a trois semaines et demie, lors du camp d'entraînement en Croatie", a expliqué Casse. "J'ai dû jouer avec les cartes que j'avais en main, je suis satisfait du bronze."

Les tatamis du Nippon Budekan de Tokyo n'auront pas permis à.Mathias Casse  d'aller chercher l'or mais il a quand même offert à la Belgique sa deuxième médaille de ces Jeux Olympiques de Tokyo, après la médaille d'argent glanée par Wout Van Aert lors de la course cycliste en ligne. Dans trois ans, en France, il aura l'opportunité de faire encore mieux. Et ce sera à son tour de recevoir les autres monstres du judo sur son continent.

Suivez les Jeux Olympiques d'été du 22 juillet au 8 août sur Tipik ou Eurosport, ou sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez, ou également sur le site ou l'app 7 jours après sa diffusion !