Les Rangers à la conquête d’un deuxième sacre de suite

Football | Sacrés l’an dernier, les Rangers avaient mis fin à neuf ans de domination du Celtic dans le championnat écossais. Pour cette saison 2021-2022 qui débute ce week-end, le club de Glasgow aura à cœur de poursuivre son retour au premier plan en allant chercher un 56e titre national, et ce sera à suivre sur Eleven Sports.

De Pickx

Partager cet article

Avec Steven Gerrard à sa tête, les Rangers avaient enfin rangé derrière eux leurs années noires qui les avaient vu faire faillite et plonger en quatrième division. Avec ce titre, le premier club de Glasgow marquait son retour au sommet du foot écossais, 10 ans après son dernier sacre en Scottish Premiership.
 
Lutte à deux

Pour cette saison 2021-2022, les choses ne seront guère différentes en Ecosse avec des Rangers au top qui chercheront à confirmer en décrochant un 56e titre afin de continuer à creuser l’écart avec le Celtic (51 titres). Les Rangers pourront toujours compter pour cela sur Kemar Roofe, leur meilleur buteur de l’an dernier. L’ancien Anderlechtois avait inscrit 14 buts en championnat, aidant ainsi ses couleurs à terminer en tête lors des deux phases – au même titre que Tavernier et Morelos (12 buts chacun). Et s’ils affichent la même domination que l’an dernier (aucune défaite), il sera difficile de les suivre.
 
Le grand concurrent du champion en titre sera, sans surprise, le Celtic. Depuis 35 ans les deux équipes de Glasgow se partagent les titres en championnat et il en sera encore de même cette saison. Pour titiller les Rangers, le Celtic devra se montrer plus régulier que lors de la précédente saison. Avec seulement 22 victoires pour 11 partages et 5 défaites, le club s’était montré assez fébrile par rapport à ce qu’il a l’habitude de faire.
 
Qui pour compléter les play-offs championship ?
 
Derrière les deux formations de Glasgow, c’est très ouvert. Ces dernières années, la troisième place a beaucoup tourné. La saison passée, c’est Hibernian qui a complété le podium mais difficile de dire si le club d’Edimbourg pourra réitérer sa performance. De toute manière, l’objectif pour la majorité des équipes de Premiership est d’abord d’accrocher le bon wagon, celui des play-offs championship.
 
Le championnat écossais est en effet divisé en deux phases. La première voit les 12 équipes s’affronter trois fois. Au bout des 33 matchs, les 6 premiers jouent le titre et les tickets européens tandis que les 6 derniers se battent pour le maintien (2 relégués). En 2020-2021, Aberdeen, St. Johnstone et Livingston avaient terminé dans les 6 premiers tandis que c’est Hamilton et Kilmarnock qui avaient été relégués. Dans le ventre mou, les choses sont souvent très serrées, ce qui promet une lutte intéressante à ce niveau.
 
Heart of Midlothian et Dundee se sauveront-t-ils ?
 
En queue de peloton, on scrutera donc également la lutte pour le maintien. C’est Hearts et Dundee FC qui ont remplacé les deux descendants. Les deux équipes tenteront d’éviter de faire l’ascenseur afin de se stabiliser en première division pour viser, dans le futur, une nouvelle place dans le top 6.
 
Dans cette lutte pour le maintien, on pourrait aussi retrouver des équipes comme Ross County et St. Mirren, deux équipes habituées à cet exercice périlleux. Là aussi, on n’est pas à l’abri d’une surprise tant le niveau général est homogène, à l’exception des deux monstres de Glasgow.
 
Suivez le meilleur de la Scottish Premiership tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.

Le programme de la première journée :

Samedi 31/7

  • Rangers – Livingston, 14h30 sur Eleven Sports 1
  • Ross County – St Johnstone, 16h
  • Dundee – St. Mirren, 16h
  • Hearts – Celtic, 21h sur Eleven Sports 1
Dimanche 1/8
  • Aberdeen – Dundee United, 16h
  • Motherwell – Hibernian, 17h30
Samedi 7/8 (Journée 2)
  • Dundee United - Rangers, 13h30 sur Eleven Sports 1

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top