Monté au jeu durant 20 minutes contre Genk, l’attaquant roumain Denis Dragus cherche à s’imposer dans l’effectif liégeois. Après deux ans, sera-t-il enfin capable d’y parvenir ? Il serait temps s’il ne veut pas faire patiner sa carrière.
Avec les départs d’Avenatti (prêt à l’Union Saint-Gilloise), Cop (transfert libre au Dinamo Zagreb) et Oulare (transfert à Barnsley), le Standard ne comptait plus que Muleka et Klauss comme attaquant de pointe. Il était donc nécessaire de compléter l’effectif avec un buteur de plus. Pour ce faire, les Liégeois ont privilégié (pour le moment) une solution interne en misant sur le retour de prêt de Denis Dragus.
 
A 22 ans, le Roumain en est à sa troisième saison sous contrat avec le Standard. Mais jusqu’à présent, il n’a pas encore réussi à s’imposer dans l’effectif des Mosans, que ce soit avec Michel Preud’homme ou avec Philippe Montanier. Mbaye Leye semble lui plus enclin à lui donner sa chance. Contre Genk, il l’a lancé durant 20 minutes, ce qui n’était encore jamais arrivé pour Dragus. Le début d’un second souffle dans sa carrière liégeoise ?
 
5 minutes en deux matchs
 
Arrivé en 2019 en droite ligne de Viitorul, Dragus est âgé de 20 ans. On dit alors beaucoup de bien de cet attaquant, formé chez Hagi. Pourtant, cela ne se transformera pas en temps de jeu du côté de Sclessin. Lors de sa première saison avec les Rouches, le Roumain ne disputera que 5 petites minutes en championnat : 4 contre Anderlecht début septembre, et 1 contre Waasland-Beveren fin décembre. En Coupe, on ne le verra guère plus de 8 minutes contre l’Antwerp, le parcours du Standard s’arrêtant là. Dans une saison où le Standard éprouvait certaines difficultés à marquer, beaucoup se questionnaient sur le manque de temps de jeu de Dragus, lui qui n’aurait, selon eux, pas fait pire que les attaquants du noyau A. Mais même en réserve le temps de jeu du buteur était famélique.
 
La saison suivante, désireux de lui donner du temps de jeu, le Standard a envoyé son joueur en Italie, du côté de Crotone. Mais au sein d’une équipe qui a lutté jusqu’au bout pour sa survie en Serie A (objectif raté), couplé à une infection au covid-19, Dragus n’a pas vraiment reçu sa chance. Sur l’ensemble de la saison, il n’a joué que 9 matchs pour à peine 171 minutes et aucun but.
 
Mbaye Leye croit en lui
 
Deux saisons compliquées mais qui pourraient être oubliées cette année. Le joueur a rapidement sauté aux yeux de Mbaye Leye quand il était adjoint et son point de vue n’a pas changé à la reprise des entrainements. L’entraineur des Rouches compte sur le Roumain. « Il peut nous apporter quelque chose », déclarait-il à l’époque.
 
Pour Leye, Dragus a le profil qu’il cherchait justement, avec de l’explosivité, de la vitesse et une bonne technique. Le Sénégalais note toutefois que son attaquant doit évidemment encore progresser, notamment sur le plan collectif. Leye montre qu’il a confiance en Dragus, désirant le faire grandir dans son effectif. Un premier déclic a eu lieu pendant la préparation, l’entraineur attend maintenant qu’un second ait lieu en match officiel. Et pourquoi pas dès ce dimanche 16h à Zulte-Waregem ?
 
Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison, et notamment sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.
 

Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.