Elle s'est pris la tête entre les mains après la balle de match, tellement son exploit lui semblait invraisemblable. Maryna Zanevska (WTA 165) était aux anges dimanche soir après avoir remporté le tout premier titre de sa carrière dans un tournoi WTA 250, au Poland Open à Gdynia, épreuve sur terre battue dotée de 235.238 dollars. La Belge d'origine ukrainienne, 27 ans, a battu en finale 6-4, 7-6 (7/4) la Slovaque Kristina Kucova (WTA 150), 31 ans.
"J'avoue que je ne réalise pas encore, mais je suis très fière", a-t-elle déclaré à Belga après sa victoire. "C'est un rêve qui est devenu réalité ! Cette année, cela fait 20 ans que j'ai commencé à jouer au tennis et ce titre représente énormément de choses dans ma carrière. J'ai dû traverser tellement d'épreuves pour arriver à vivre un moment aussi merveilleux. Je me demande d'ailleurs moi-même pourquoi cela a mis tant de temps", sourit-elle.
"Ce fut un match très stressant, beaucoup de choses me sont passées par la tête. Je ne suis pas très bien entrée dans la partie, j'étais tendue, mais le public m'a aidé à me libérer. La fin de match fut épique, mais j'ai pu rester calme et solide pour conclure au tie-break après avoir eu quatre balles de match."
Maryna Zanevska sera en effet passée par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel dans cette finale contre Krstina Kucova. Elle fut ainsi menée 3-0 dans chacun des sets et a dû attendre sa sixième balle de match pour finir par triompher.
"Je ne sais pas pourquoi, mais chaque fois que j'affronte Kucova, je rencontre toujours des difficultés", a-t-elle poursuivi. "C'est une joueuse qui a beaucoup d'expérience et ramène énormément de balles. Je savais dès lors que je devais prendre l'échange à mon compte et aller chercher les points. C'est la raison pour laquelle, si j'avais fini par perdre, je l'aurais mérité, car sur mes quatre premières balles de match, je n'avais pas été audacieuse. Et c'est ce que je me suis dit au moment d'aborder le tie-break. Je me suis ressaisie et je pense l'avoir bien négocié. Au moment où j'ai reçu mon trophée, je me suis dit 'Waouh, est-ce que je viens bien d'y arriver ?' Je pense d'ailleurs que je vais dormir avec ce soir, tellement je suis heureuse", a-t-elle souri.