"La Protection civile de Crisnée été sollicitée pour évacuer les eaux dans la Maison de repos L'Univers", à Vedrin, qui a dû évacuer la totalité de ses résidents samedi soir par mesure de précaution, a communiqué dimanche la ville de Namur.
La cellule de crise s'est réunie à 09H00, à 13H30 et se réunira encore dimanche sous l'égide du bourgmestre de Namur pour faire le point sur les actions en cours et à envisager en complément.

Contact a été pris avec la Société Wallonne Des Eaux (SWDE) afin de vérifier la qualité de l'eau sur le territoire de la ville de Namur. "Aucune difficulté n'est relevée. L'eau de distribution est donc bien potable sur l'ensemble du territoire", a indiqué le bourgmestre de Namur Maxime Prévot.

Devant la multiplication des interventions nécessaires rapidement, des renforts ont été sollicités par la Ville de Namur pour prêter main forte à la zone de secours, saturée par les opérations de pompage d'eau, et aux services communaux, occupés sur les voiries et le réseau d'égouttage ainsi que par l'accompagnement psychosocial des personnes ayant dû être relogées.

Quelque 30 membres du personnel de la Défense viendront en renfort dans le quartier de Bomel, qui se trouvait encore sous eau dimanche matin et dont les rues étaient boueuses dimanche après-midi. 

"Du personnel de la Douane s'est spontanément proposé", a souligné M. Prévot.

La Protection civile de Crisnée a quant été sollicitée pour évacuer les eaux dans la Maison de repos L'Univers à Vedrin. Samedi soir, la totalité de ses résidents a été relogée dans les familles ou dans d'autres maisons de repos par mesure de sécurité, les inondations pouvant provoquer des problèmes à l'installation électrique.

Des containers se sont ajoutés à ceux déjà mis en place. Ils ont été disposés dans les rues Martin Lejeune, Piret Pauchet (deux containers), Fond d'Arquet, Florent Piret, de la Sitrée/Place Vicaire, à chaussée de Dinant (à proximité du 33), à La Plante (à proximité de la rue Félicien Rops et de la rue Théodor Baron), dans les rues Blanc Bois et Adolphe Bastin.

Dans le quartier durement touché de Bomel, une garderie d'enfants a ouvert ses portes pour soulager les parents occupés à nettoyer leurs habitations.

En plus de la caserne de la zone NAGE à Jambes (Chaussée de Liège), trois dépôts de proximité donneront accès à des sacs de sable dans les quartiers qui pourraient à nouveau être inondés: place de Longuenesse (Vedrin), Cour des Abattoirs (Bomel) et rue Armand de Wasseige (Wépion).