La Clásica San Sebastián retrouve sa place dans le calendrier cycliste ce samedi 31 juillet, deux ans après le triomphe surprise de Remco Evenepoel. Qui sont les principaux favoris de la 41e édition de l'épreuve espagnole?
En 2019, le peloton et les observateurs étaient restés scotchés devant la démonstration du jeune Remco Evenepoel sur les routes du Pays basque. Au terme d’un solo mémorable, le prodige belge signait sa première victoire de prestige dans une course d’un jour. À 19 ans et sept mois, il battait un record de précocité en devenant le plus jeune vainqueur d'une course World Tour.

Le Murgil en juge de paix

Evenepoel est le dernier coureur à avoir levé les bras à San Sebastián, la pandémie de coronavirus ayant eu raison de la classique espagnole en 2020. Deux ans après son sacre, Evenepoel ne sera pas au départ de l’épreuve, qui a lieu trois jours à peine après le contre-la-montre olympique.

Le parcours de cette année ne présente aucun changement majeur par rapport aux précédentes éditions. Le final a été raccourci pour des raisons de sécurité, mais cette légère modification n’est pas de nature à bouleverser le déroulement de la course. Toujours aussi exigeant, le tracé de 223 kilomètres empruntera six difficultés répertoriées, parmi lesquelles le célèbre Jaizkibel (7,9 km à 5,6%) et l’Erlaitz (3,8 km à 10,6%). Après un premier passage sur la ligne d’arrivée, la décision devrait se faire sur les rampes du Murgil (2,1 km à 10,1%), où le placement sera primordial. Au sommet, il ne restera que huit bornes pour plonger vers la ligne d'arrivée.

Julian Alaphilippe grand favori

C’est dans cette ultime bosse qu’Evenepoel avait faussé compagnie à Toms Skujins pour filer vers la victoire en 2019. Un an plus tôt, c’est son coéquipier Julian Alaphilippe qui y faisait la différence. Cette année, le champion du monde sera encore une fois l’homme à battre sur l’épreuve basque. Le Français devra néanmoins tenir à l’oeil des concurrents comme Bauke Mollema, Daniel Martin, Miguel Angel López, Simon Yates, Jonas Vingegaard, Mikel Landa, Wilco Kelderman ou encore Juan Ayuso, jeune pépite espagnole de 18 ans qui sera l’une des attractions de l’épreuve.

Elle aussi annulée en 2020, la deuxième édition de la course féminine aura bien lieu cette année. L'Australienne et tenante du titre Lucy Kennedy sera l'une des grandes favorites à sa propre succession.

Suivez la Clásica San Sebastián ce samedi 31 juillet en direct sur Eurosport.