"C'est une douce sensation", a-t-elle confié. Maryna Zanevska (WTA 165) était heureuse, vendredi, après s'être qualifiée pour la deuxième semaine consécutive pour les demi-finales d'un tournoi WTA 250 du circuit, au Poland Open à Gdynia, épreuve sur terre battue dotée de 235.238 euros. La Belge d'origine ukrainienne, 27 ans, a battu 6-3, 6-2 en 1h17 l'Espagnole Nuria Parrizas Diaz (WTA 112), 30 ans, tête de série n°9 du tableau.
"Ce fut une bonne journée de travail", a-t-elle expliqué à Belga après sa victoire. "Je savais ce que je devais faire en montant sur le court et je n'ai pas hésité. Je ne lui ai pas permis de prendre le match à son compte en utilisant mes points forts, c'est-à-dire mon coup droit, en bougeant bien, en distillant quelques amorties et en ne baissant pas d'intensité. J'étais la patronne sur le terrain et j'avais tout sous contrôle, ce qui fait naturellement plaisir."
Déjà demi-finaliste la semaine dernière à Lausanne, battue par la Slovène Tamara Zidansek (WTA 50), Maryna Zanevska va désormais tâcher d'aller chercher une première accession en finale. La joueuse du Roseau, à Uccle, devra toutefois encore patienter avec de connaître le nom de son adversaire, le match entre la Polonaise Katarzyna Kawa (WTA 143), 28 ans, et l'Ukrainienne Kateryna Kozlova (WTA 141), 27 ans, ayant été interrompu par l'obscurité alors que le score était de 7-5, 3-3.
"Kozlova, je la connais un peu. C'est une joueuse solide, une battante qui se déplace bien", a-t-elle poursuivi. "De Kawa, en revanche, je ne sais pas grand-chose. Heureusement, de nos jours, il y a YouTube et mon coach pourra certainement me guider. Je prends ce match comme une nouvelle opportunité et je vais essayer de la saisir. Le plus important, est de bien récupérer, car la semaine dernière, j'avais souffert physiquement, sous le poids des efforts et je m'étais bloquée la nuque. Pour l'instant, je me sens bien, mieux qu'en début du tournoi, et je croise les doigts."