La streamer Davskar s’est fait bannir de la plateforme Twitch ainsi que de Call of Duty : Warzone suite à une aventure plutôt cocasse. Le créateur de contenus s’est tout simplement fait prendre la main dans le sac entrain de tricher en plein tournoi Twitch Rivals, dont le cash-prize avoisinait les 75 000$.

Alors que le Twitch Rivals organisé sur le battle royale Call Of Duty Warzone battait son plein, les joueurs engagés dans la compétition ont connu une petite mésaventure. Au terme de la 2ème partie, les participants ont appris qu’ils allaient devoir refaire les deux parties déjà jouées.

En cause? Le comportement du streamer tchèque Davskar. Tandis que la première partie se déroule, plusieurs clips sont postés sur Twitter, dénonçant l’usage d’un cheat par le joueur. Au vu des clips, il y a peu de place pour le doute. Dans l’extrait ci-dessous, on peut voir le joueur ajuster son viseur sur les têtes de ses adversaires à une vitesse hallucinante, ne leur laissant aucune chance. Si des joueurs sont capables de tels exploits, certains éléments mettent la puce à l’oreille dans le clip.

Tout d’abord, le tracking (fait de suivre un objet avec sa souris; ndlr) dont fait preuve le joueur. Si ajuster une tête reste relativement faisable, on peut voir que le viseur du Tchèque suit les têtes de ses adversaires, même quand ces derniers tombent au sol. Ensuite, les déplacements du joueur laissent clairement sous-entendre que ce dernier connait la position de ses adversaires.

Évidemment, plusieurs voix se sont directement élevées pour dénoncer la présence d’un tricheur dans un tournoi, qui plus est organisé par Twitch et streamé sur la chaine de tous les participants. Si les admins refusent dans un premier temps de relancer les parties jouées, ces derniers finissent par se rendre à l’évidence. En plus d’exclure le streamer de la compétition, les admins font rejouer aux participants les parties déjà disputées. Dans la foulée et en toute logique, le streamer a été banni de la plateforme de diffusion en ligne.

Un évènement qui nous rappelle encore à quel point la triche gangrène le jeu à l’heure actuelle. Un problème dont Activision semble prendre conscience mais contre lequel le studio peine encore à mettre des solutions viables en place. Espérons que les développeurs se réveillent, ou l’état du jeu pourrait bien pousser ses aficionados à migrer sur le plus que probable Battle Royale que Battlefield nous prépare.