Dylan Groenewegen a remporté la 4e étape du Tour de Wallonie cycliste (1.Pro) disputée vendredi sur 206 km entre Neufchâteau et Fleurus. Le Néerlandais de Jumbo-Visma s'est imposé au sprint devant l'Italien Giacomo Nizzolo (Qhubeka NextHash) et le Colombien Fernando Gaviria (UAE-Team Emirates). L'Américain Quinn Simmons (Trek-Segafredo), cinquième, a conservé son maillot de leader avant la dernière étape.
Après le sprint intermédiaire de Gedinne après 70 km de course, Baptiste Planckaert (Intermarché - Wanty - Gobert Matériaux) et Alessandro De Marchi (Israël-Start Up Nation) ont pris le large pour devancer rapidement le peloton de près de 3 minutes. A 100km de l'arrivée, l'écart avait doublé jusqu'à 6 minutes. L'écart se réduisait de moitié au sommet de la Côte de Soulme.

Le regroupement s'opérait à 60 km de l'arrivée. Les attaques se multipliaient alors jusqu'à ce qu'un groupe de sept ne sorte du peloton. Le Néerlandais Julius Van den Berg (EF Education-Nippo), Loïc Vliegen (Intermarché-Wanty-Gobert), Florian Vermeersch (Lotto Soudal), Dries De Bondt (Alpecin-Fenix), Eliot Lietaer (B&B Hotels p/b KTM), Dries Van Gestel (TotalEnergies) et Toon Aerts (Baloise-Trek Lions) prenaient une minute d'avance à trente bornes du but. Leur aventure prenait fin à 17 km de la ligne. Malgré d'autres tentatives, notamment dans la Côte du Petit Try, la victoire se jouait au sprint.

Au sprint, le Néerlandais Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) signait sa deuxième victoire dans ce Tour de Wallonie après son succès à Héron dans l'étape d'ouverture. Il s'agissait alors de sa première victoire après sa suspension pour avoir provoqué la grave chute de Fabio Jakobsen au Tour de Pologne en août 2020. Le Néerlandais compte désormais 55 succès à son palmarès. Il devançait l'Italien Giacomo Nizzolo (Qhubeka NextHash) et le Colombien Fernando Gaviria. Cinquième de l'étape, l'Américain Quinn Simmons conserve la tête du général.

Cette 42e édition du Tour de Wallonie s'achève samedi par une étape de Quaregnon (192.4km) entre Dinant et Quaregnon. Deux bosses, la Tienne du Dragon, à répéter deux fois, et la Côte de Rossignol, pimenteront les 30 derniers kilomètres.