Cinq choses que vous ne saviez pas sur 'Le Monde Perdu : Jurassic Park'

Le deuxième volet de la saga Jurassic Park a connu un franc succès lors de sa sortie en 1997. Depuis, devenus une véritable franchise, les films autour du monde des dinosaures de Spielberg ont toujours réjoui le public. Proximus Pickx vous dévoile cinq faits que vous ne saviez peut-être pas sur ‘Le Monde Perdu : Jurassic Park’.

Tyrannosaures plus vrais que nature


Vous l’avez probablement remarqué mais les dinosaures sont davantage présents dans ce second volet de la saga Jurassic Park que dans le premier film. En effet, les fans avaient réclamé plus de dinosaures à l’écran et le scénariste David Koepp a évidemment répondu à leur demande dans ‘Le Monde Perdu : Jurassic Park’. Attention que ce dernier voulait en mettre plein la vue au public et a donc collaboré étroitement avec l’équipe technique pour faire revivre comme il se doit les dinosaures.

De base, les créatures du film avaient été réalisées grâce à un mélange d’images de synthèse et d’animatroniques. Mais cette fois, deux tyrannosaures grandeur nature pesant chacun 9 tonnes ont été construits pour le second film. Impossible de les déplacer au vu de leur poids et surtout, sans risquer de les abimer. Les décors ont donc été élaborés autour des deux machines… Plus vraies que nature !

Caméos à gogo


Spielberg aime les détails et il n’est donc pas anodin de retrouver des caméos dans ses films. Dans ‘Le Monde Perdu : Jurassic Park’, vous retrouvez le scénariste du film, David Koepp, dans une scène des plus sanglantes, se faisant dévorer par un tyrannosaure près d’un magasin de jeux vidéo à San Diego.

Ensuite, Jack Horner, le paléontologue consultant de la saga Jurassic Park, s’est offert quelques minutes de gloire sur le grand écran. Lors d’une scène sombre, il tente de se débarrasser d’un serpent entré dans ses vêtements et fonce ainsi droit dans la gueule d’un T-Rex.

Pour finir, les plus fins observateurs auront pu apercevoir Spielberg lui-même lors de la scène familiale, dans laquelle les Malcom regardent un film à la télévision. Hasard ou non, la silhouette du réalisateur se reflète sur l’écran du téléviseur.

Référence King-Kong


Steven Spielberg est fan depuis sa plus tendre enfance du film de 1933, ‘King-Kong, la 8ème merveille du monde’. Il a donc caché dans ses deux films, des références au film qui a marqué son jeune âge et probablement, son amour pour le cinéma. Dans ‘Le Monde Perdu : Jurassic Park’, le bateau qui emmène le T-Rex à San Diego à la fin du film s’appelle "le S.S. Venture", comme celui du film King-Kong qui transporte le gorille à New-York. Aux environs d’1h45 de film, le T-Rex reproduit également le même grattement de tête que le tyrannosaure de 1933. Coïncidence ? Certainement pas !

Du livre à l’écran


Le film est adapté du roman ‘Le Monde Perdu’ de Michael Crichton, paru en 1995, également la suite du roman original qui a inspiré le premier volet des Jurassic Park. L’écrivain lui-même s’était déjà inspiré de l’œuvre du même nom de Sir Arthur Conan Doyle. Universal voulait donc éviter la confusion entre les différentes œuvres et que, par conséquent, le film se nomme ‘L’Île Perdue’. Finalement, le titre original a été conservé avec le simple ajout de la mention ‘Jurassic Park’ pour lier les différents volets de la saga entre eux.

De 1997 à 2015


Petit fun fact : une scène inscrite dans le scénario du deuxième ‘Le Monde Perdu : Jurassic Park’ de 1997, n’a pas été incluse dans le film et a du coup, été reprise dans la version Jurassic World de 2015. Il s’agit de la scène qui devait voir s'affronter des Ptéranodons et des hélicoptères au-dessus du centre où les créatures ont fait leur nid et depuis lequel les protagonistes appellent au secours. L'un des reptiles volants devait briser la vitre d’un hélico avec sa tête et embrocher l'un des passagers avec son bec. Un moment violent que l’on retrouve donc dans la version de 2015, lorsque les créatures s'échappent de leur volière.

Regardez ‘Le Monde Perdu : Jurassic Park’ le dimanche 25 juillet à 22h35 sur RTL TVI ou sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez, ou également sur le site ou l'app 7 jours après sa diffusion !

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top