Le tirage au sort des tableaux du tournoi olympique de judo s'est déroulé jeudi à Tokyo. Quatre Belges étaient concernés. Matthias Casse, champion du monde et N.1 mondial en -81 kg, était assuré d'éviter un début de tournoi trop difficile. Ses deux plus redoutables rivaux l'Israélien Mugi (N.2) et le Géorgien Grigalashvili (N.3) ont été placés dans l'autre moitié de tableau.
Samedi, Jorre Verstraeten (15e mondial mais 11e aux JO) débutera face à l'Allemand Plafky (IJF 29), dernier qualifié direct dans la catégorie des -60 kg qu'il n'a jamais rencontré. S'il s'impose, le Louvaniste défiera le Japonais Naohisa Takato (IJF 4/N.2) triple champion du monde 2013, 2017 et 2018, médaille de bronze aux Jeux de Rio. Là encore il s'agit d'un adversaire inédit pour le Belge.

Engagée dimanche, Charline Van Snick (IJF 7/N.6) a bénéficié d'un tirage plutôt favorable grâce à son statut de tête de série. La Canadienne Guica (IJF 28) se présentera devant elle au premier tour. Au deuxième, ce sera sans doute l'Israélienne Cohen (IJF 13). Si la Liégeoise rejoint les quarts de finale l'Italienne Giuffrida (IJF 4/N.3) se présentera vraisemblablement face à elle. Pour une belle, chacune comptant un succès après deux confrontations. 

Matthias Casse (IJF1/N.1) débutera mardi face au Porto-Ricain Gandia (IJF 33), avant sans doute de défier le Suédois Pacek (IJF 28) au deuxième tour et le Russe Khubetsov (IJF 8) en quarts de finale. Si tout va bien la place de finaliste se jouera le plus vraisemblablement contre le Turc Albayrak (IJF 4) qui l'a battu lors de leurs deux premiers duels. 

Enfin jeudi, Toma Nikiforov (IJF 16), non protégé, aura le Brésilien Buzacarini (IJF 17) en entrée, qui l'a battu lors de leur seul précédent combat, puis, s'il passe, le champion du monde en titre le Portugais Fonseca (IJF 2/N.2). Après avoir gagné leurs cinq premiers duels, Nikiforov a perdu les deux derniers. Un succès et ce serait avec de grandes chances le Russe Iliasov (IJF 7) vainqueur de leurs trois combats qu'il trouverait sur sa route en quarts.