Le génie de l'image Wes Anderson réunit un casting décoiffant dans ‘The French Dispatch’

Présenté en compétition officielle lors du Festival de Cannes, le long-métrage de Wes Anderson se fera encore attendre en salles. Annoncé pour octobre, il n’a pas encore de date précise pour sa sortie. Pour patienter, voici ce qu’on sait déjà de ce film qui colle complètement à l'univers décalé de son réalisateur. 

Pour son 10e long-métrage, Wes Anderson n’a pas fait dans la demi-mesure. Le réalisateur américain a tout simplement convoqué le gratin mondial. Attention, prenez votre respiration, car la liste est longue: Benicio del Toro, Adrien Brody, Tilda Swinton, Frances McDormand, Timothée Chalamet, Léa Seydoux, Owen Wilson, Bill Murray, Christoph Waltz, Elisabeth Moss, Edward Norton, Willem Dafoe ou encore Saoirse Ronan. Pour faire durer le plaisir, citons encore les présences de Mathieu Amalric, Cécile de France ou Guillaume Gallienne, plus connus chez nous qu’outre-Atlantique. 

Sous les ordres du réalisateur, cette constellation d’étoiles du cinéma se croisent dans un scénario qui prend pour point de départ la petite ville française d’Ennui-sur-Blasé. Là se trouve une antenne du journal américain ‘The French Dispatch’, dirigée par le rédacteur en chef Arthur Howitzer Jr. (Bill Murray). Le magazine se donne pour mission d’envoyer des nouvelles de France aux États-Unis. Les journalistes de ce bureau sont envoyés dans les quatre coins de l’Hexagone pour en ramener des sujets légers ou profonds, entre une quête gastronomique et les événements de Mai 68.

Une patte inimitable

Wes Anderson est un cinéaste atypique au style immédiatement identifiable. Il n’y va pas autrement pour ‘The French Dispatch’. Dans la même que ‘Grand Budapest Hotel’ ou ‘L’île aux chiens’, le long-métrage offre une esthétique décalée et exquise. Chaque image, chaque scène est travaillée comme de l’orfèvrerie, si bien que le long-métrage s’apparente quasiment à un roman graphique. 

Les personnages sont aussi hauts en couleur que les images. Pour n’en citer que quelques-uns, Frances McDormand incarne Lucinda Krementz, une journaliste chevronnée, Timothée Chalamet prête ses traits à un étudiant anarchiste, tandis que Benicio del Toro campe un détenu psychopathe devenu un artiste acclamé. 

Une date de sortie encore inconnue

Avec une mise en images si poétique, le scénario inspire forcément à la nostalgie. D’autant plus qu’Anderson alterne entre les plans en couleurs et en noir et blanc. Le film, tourné à Angoulême, nous livre ainsi une mosaïque d’histoires qui racontent la France des années 1960.

‘The French Dispatch’ a été projeté en compétition au Festival de Cannes, au début du mois de juillet. C’est la deuxième fois que Wes Anderson avait cet honneur, après ‘Moonrise Kingdom’ en 2012. Mais malgré sa présentation officielle sur la Croisette, le film n’a pas encore de date pour une sortie en salles. Selon certaines sources, elle pourrait avoir lieu en octobre.

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top