Après une saison 2020-2021 au final catastrophique, le Sporting de Charleroi tentera de se racheter lors du nouvel exercice qui se profile. Les Zèbres devront apprendre de leurs erreurs avec un objectif en tête: retrouver une place en play-offs. 

Le Sporting de Charleroi n’avait plus été relégué du top 10 depuis 2013. À partir de cette année-là, les Carolos ont entamé une renaissance qui les a fait grimper, chaque année un peu plus, vers les sommets du foot belge. En atteste la 3e place décrochée en 2018. Une performance loin d’être une anomalie, puisque le club avait réitéré l’exploit deux ans plus tard.

Mais en 2021, patatras! Les Zèbres n’ont pu faire mieux qu’une triste 13e place, hors des play-offs.  Un tel résultat était une énorme déconvenue, non seulement au vu des performances des années précédentes, mais aussi en raison du début de saison tonitruant des Carolos. Après une victoire contre le champion en titre, Bruges, lors de la première journée, ils ont enchaîné six matchs sans défaite (dont 5 succès!) pour trôner fièrement en tête de la Jupiler Pro League. Le Sporting a ensuite connu une baisse de régime progressive, mais inéluctable, avec un terrible bilan de 9 points sur 45 en 2021. 

Un réveil nécessaire

Autant dire que les Zèbres ont intérêt à redresser la barre. Les supporters n’entendent pas vivre une deuxième saison consécutive sans play-offs. Les joueurs et le staff devront tirer les enseignements de la saison dernière et comprendre les raisons de l’échec. Reproduire le bon, et supprimer le mauvais: la recette est simple, mais pas forcément facile. 

Pour la saison à venir, l’effectif du Sporting oscille entre joueurs d’expériences et jeunes pousses. Dans la première catégorie, on retrouvera encore le défenseur Dorian Dessoleil (30 ans), le milieu de terrain Guillaume Gillet (37 ans) ou l’ailier Mamadou Fall (29 ans). Chez les cadets, les coups d’éclat pourraient venir d’Anthony Descotte, tout juste monté en équipe première, ou du brésilien Lucas Ribeiro Costa, de retour de prêt. 

Charleroi s’est également renforcé durant le mercato. Les nouvelles recrues sont principalement des jeunes talents: Chris Bedia, de retour de son prêt à Sochaux, Stelios Andreou, en provenance de l’Olympiakos Nicosie ou encore Adem Zorgane, un jeune prodige algérien. Mais le plus joli coup des Zèbres est la venue de Hervé Koffi. Le gardien de 25 ans, propriété de Lille, s’était révélé chez nous l’année dernière durant son prêt à Mouscron. Appelé à compenser le départ de Nicolas Penneteau, il pourrait faire le bonheur de Charleroi dans les cages.

Changements tactiques

La jeunesse, elle sera également du côté du staff. Karim Belhocine remercié, le Sporting est allé chercher un néo-trentenaire pour reprendre les rênes de l’équipe. Edward Still occupera pour la première fois le poste de T1, après avoir assisté Ivan Leko pendant cinq ans. Malgré son manque d’expérience, le Belge a convaincu les dirigeants carolos par son style et son envie. 

"J’ai vu beaucoup d’entraîneurs depuis que je suis à Charleroi. Edward sort du schéma classique. Il fera une grande carrière", a ainsi expliqué Medhi Bayat, qui voit "du Roberto Martinez en Edward Still, dans sa manière de travailler et dans son comportement vis-à-vis des joueurs".

Les changements n’ont pas mis longtemps à s’opérer. Durant les matchs de préparation, les Zèbres ont ainsi évolué selon dans un système en 3-5-2. Ce schéma tactique très en vogue demande pourtant beaucoup de discipline et d’automatismes. Si du côté des ailiers, Charleroi est bien armé avec des joueurs comme Kayembe et Van Cleemput, c’est la ligne d’attaque qui risque d’être un casse-tête. Le club manque de profils expérimentés pour les deux postes d’avant-centre.

Dans tous les cas, Edward Still aura la lourde mission d’éviter le fiasco de l’an dernier et de redorer le blason de Charleroi. Les Zèbres ouvriront leur saison contre Ostende le 24 juillet (20h45).

Grâce à l'option All Sports, vous pourrez profiter entre autres des chaînes d'Eleven Pro League et de Pickx+ Sports à volonté. Pas encore abonné ? Recevez un mois gratuit pour vivre à fond l'entame de la Jupiler Pro League qui s'annonce, une nouvelle fois, historique.

Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.