Deuxième de Jupiler Pro League et vainqueur de la Coupe de Belgique la saison dernière, le Racing Genk nourrit de sérieuses ambitions pour cet exercice et pourrait bien être à nouveau le principal concurrent du Club de Bruges dans la course au titre.
"Je ne dis pas que nous allons être champions mais le titre doit être notre ambition." Une fois n'est pas coutume, toute la pression ne sera pas mise sur le Club de Bruges pour l'entame de cette nouvelle saison de Jupiler Pro League. En dévoilant les objectifs de son club à Het Laatste Nieuws à l'aube de la Supercoupe de Belgique, le coach du Racing Genk John van den Brom a, par la même occasion, lancé les hostilités de la prochaine lutte pour le titre qui s'annonce encore plus serrée que lors de l'exercice précédent. "Nous voulons faire mieux que la saison dernière, où nous avons gagné la coupe et terminé deuxième. En jetant un coup d'œil sur la saison passée, vous pouvez également vous projeter dans celle à venir. En tant que club, nous sommes convaincus que nous avons la sélection pour rivaliser avec le top." Si la Supercoupe leur a échappé samedi dernier, les Limbourgeois ont cependant montré qu'ils seront encore bien là cette saison.

Réaliser une meilleure phase classique

À côté de l'Antwerp, les protégés de Dimitri De Condé seront certainement les principaux concurrents des Blauw en Zwart. Le Sporting d'Anderlecht, La Gantoise et le Standard restent des énigmes qui peuvent aussi bien briller que sombrer la saison prochaine. Le Racing Genk a montré, pour sa part, en fin de saison dernière que le titre n'a jamais été aussi proche de retrouver le Limbourg, trois ans après l'avoir quitté. Au terme de playoffs de feu, où les coéquipiers de Théo Bongonda ont terminé invaincus, le Club de Bruges avait dû son sacre à la seule demi-unité acquise avec la division des points par deux après la phase classique.

Restons honnêtes, cependant, les Gazelles avaient déjà fait la différence dès la phase classique. Elles n'avaient naturellement plus la même rage pour les playoffs qui semblaient inutiles pour tout le monde. Si les troupes de van den Brom peuvent être saluées pour leur abnégation, qui leur a valu une deuxième place au final et une qualification pour les tours préliminaires de la Ligue des champions, elles sont toutefois parties de trop loin pour pouvoir envisager un cinquième titre bleu et blanc. Trop de points ont, en effet, été perdus en cours de saison face aux petits mais, surtout, face aux gros que les Limbourgeois n'ont quasiment jamais battu en phase régulière (3/18). Pour rappel, le Racing Genk avait démarré les playoffs 1 en quatrième et dernière position avec pas moins de 20 points de retard sur le leader.

Attention aux départs

Pour réaliser une meilleure saison que l'année dernière, ce qui sera très compliqué, les pensionnaires de la Luminus Arena devront se montrer plus solides sur la longueur. Dans cette optique, les dirigeants savent qu'ils ont tout intérêt à conserver un maximum leur noyau intact et à injecter du sang neuf pour faire reposer leurs cadres. Les magnifiques performances du trio Ito-Bongonda-Onuachu ont cependant attiré toutes les attentions et il sera très difficile de tous les retenir. Le club limbourgeois a pour l'instant donné son bon de sortie au géant nigérian, auteur de 33 buts la saison passée, mais souhaite garder ses deux autres détonateurs.

L'arrivée de Mike Trésor Ndayishimiye, qui peut aussi bien évoluer en 10 que sur l'aile, pourrait cependant présager aussi du départ de l'un des deux ailiers. Aucun autre titulaire ne devrait normalement quitter notre championnat, sauf offre mirobolante, en dehors de Jhon Lucumi qui a été remplacé numériquement par Mujaid Sadick. Le défenseur central arrivé en provenance du Deportivo La Corogne a montré de belles choses en Supercoupe face au Club de Bruges même s'il est à la base du deuxième but des hommes de la Venise du Nord.

Autre transfert marquant, celui du milieu de terrain néerlandais Carel Eiting, formé à l'Ajax et l'une des possibles révélations de la saison en Jupiler Pro League. Le Racing Genk, sur le point de récupérer certains cadres comme Daniel Muñoz et Kristian Thorstvedt qui ont cruellement manqué samedi, a pour l'instant les armes et l'expérience pour intégrer facilement le top-4 en fin de saison et viser les premières places. Reste à voir cependant quel sera le visage des Limbourgeois à l'issue du mercato estival...

Grâce à l'option All Sports, vous pourrez profiter entre autres des chaînes d'Eleven Pro League et de Pickx+ Sports à volonté. Pas encore abonné ? Recevez un mois gratuit pour vivre à fond l'entame de la Jupiler Pro League qui s'annonce, une nouvelle fois, historique.

Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.