Après la délocalisation de The International 10 de la Suède vers la Roumanie, c'est au tour du Major 2021 de CSGO d'être menacé. Censé être organisé en Suède par PGL, le tournoi pourrait bien connaitre le même sort. L'organisation a déjà fait savoir qu'elle était prête à intervenir rapidement si cela était nécessaire.

Si vous suivez la scène e-sportive de DOTA 2, la nouvelle ne vous aura pas échappé. Après plusieurs soucis avec le gouvernement suédois, le tournoi The International 10 s'est vu contraint de déménager pour poser ses valises à Bucarest, en Roumanie. En cause? L'impossibilité pour les joueurs de disposer de visas étant donné le statut de l'évènement, qui n'est pas considéré comme un évènement de sport d'élite.

Après cette délocalisation forcée, tous les yeux sont désormais rivés sur le Major PGL se déroulant sur Counter-Strike, le premier depuis le début de la pandémie. En effet, ce dernier devrait se dérouler du 23 octobre au 7 novembre dans la capitale suédoise. Seulement, au vu de la décision prise pour The International 10 et malgré les dates encore éloignées du Major, l'organisation a du souci à se faire.

Dans un e-mail adressé au quotidien suédois Expressen.se, le président de PGL, Silviu Stroie, s'est montré déterminé à déplacer l'évènement tel était le besoin. "Nous espérons toujours obtenir l'autorisation que nous avons demandée pour permettre aux joueurs de venir. À l'heure actuelle, il n'y a aucune évolution. Nous pouvons donc décider à tout moment de déplacer l'évènement hors du pays." a-t-il expliqué.

L'association e-sportive de Suède quant à elle déclaré "qu'une annulation contribuerait à dégrader considérablement la réputation du pays dans l'organisation de grands tournois e-sportifs internationaux." Plusieurs structures ont elles aussi lancé un appel au gouvernement suédois, à l'image de Ninjas In Pyjamas.

Affaire à suivre...

Copyright visuel : PGL