Ce qu'il faut retenir jusqu'à présent du Festival de Cannes 2021

L’édition du Festival de Cannes en 2020 avait été annulée à cause de la pandémie. Spike Lee n’a pas voulu pour autant lâcher son poste de président de jury et a tout simplement reporté à cette année ses fonctions. Ce week-end, le réalisateur américain remettra enfin les prix de la 74e édition du Festival de Cannes. Proximus Pickx revient sur les premiers moments forts du festival ce samedi soir dans son ‘Fresh’ Spécial Cannes.

Depuis l’annulation de la dernière édition du Festival de Cannes, la tension était à son comble dans le monde du cinéma français et international. Quand le Président Macron a marqué son accord pour l’organisation de la grande-messe annuelle du 7ème art, un grand soupir de soulagement a été poussé. Le festival ne se repose pas sur ses lauriers cette année puisqu’il y a du pain sur la planche, énormément de films en compétition (24 plutôt que 20) et une compétition rude entre les candidats. 

Émotions à l'honneur

Peu de personnalités américaines ont pu faire le trajet à cause des restrictions sanitaires, mais Matt Damon était de la partie en compagnie de l’actrice française Camille Cottin pour présenter leur nouveau film, hors-compétition, ‘Stillwater’. L’acteur n’a pas pu retenir ses larmes à l’issue de la standing ovation reçue par le film. C’est sans aucun doute l’une des séquences les plus touchantes de ce début de festival. "J'étais un peu dépassé", a déclaré l'acteur de 50 ans aux médias américains. "J'étais heureux que nous puissions enfin sortir de la pandémie."

Matt Damon n'a pas été le seul à être acclamé. La réalisatrice belge Laura Wandel a été longuement applaudie, pendant pas moins de sept minutes. Son premier long-métrage ‘Un Monde’ a été projeté en première mondiale sur la Croisette dans le cadre de la section ‘Un certain Regard’. La Belge y dépeint avec une grande justesse et sensibilité le harcèlement scolaire dans les cours de récréation. Le film est également éligible pour la Caméra d’Or.

Lors de la cérémonie d’ouverture, Jodie Foster a reçu la palme d’honneur pour sa « brillante carrière artistique, une personnalité rare et un engagement discret mais clair en faveur des grandes questions de notre temps ». Après plus de 45 ans de carrière, elle déambule à nouveau sur le tapis rouge de Cannes. Elle y avait fait ses premiers pas à l’âge de 13 ans pour le film ‘Taxi Driver’ de Martin Scorsese.

Nos favoris

Selon les connaisseurs et les critiques, il n'y a pas de grand favori cette année. Cependant, quelques films feront l'objet d'une attention particulière. ‘Benedetta’, par exemple, du réalisateur néerlandais Paul Verhoeven. Un drame-romantique où l’actrice belge Virginie Efira prête ses traits à une religieuse italienne qui accepte petit à petit ses sentiments amoureux envers une autre soeur du couvent et son homosexualité. Une histoire vraie qui a mis du temps à être projetée. Cela fait déjà trois festivals de Cannes que l’on parle du projet. Des soucis de santé à l’épidémie de covid, le réalisateur a préféré attendre la réouverture de Cannes pour le présenter au monde entier. Reste à savoir si Verhoeven remportera des prix…

En compétition, on retrouve ‘Annette’, soutenu par Proximus Pickx, qui marque le grand retour du réalisateur français Leos Carax. Ce dernier a eu la lourde tâche d’ouvrir le Festival. Dans cet opéra rock, en partie tourné en Flandre, nous voyons comment un comédien de stand-up et une chanteuse d'opéra  donneront à leur vie et à celle de leur fille une tournure inattendue. En plus d'Adam Driver et Marion Cotillard, ne passons pas à côté de la prestation de la chanteuse Angèle et de celle de l'acteur belge Wim Opbrouck. 

Si Leos Carax ne prend pas la palme d’or, alors ce sera Wes Anderson ! Avec 'The French Dispatch’ (2021), le réalisateur livre un bel hommage au journalisme. Il met plusieurs vies en parallèle par l’intermédiaire d’un magazine américain publié dans la ville française fictive d’ ‘Ennui-sur-Blasé’. Les commentaires sont élogieux et le casting est prometteur. Jugez-en par vous-même avec Brad Pitt, Natalie Portman, Owen Wilson, Bill Murray, Léa Seydoux, Tilda Swinton et Adrien Brody.

Interviews exclusives

Vous retrouverez tout ce beau monde dans le 'Fresh' Spécial Cannes ce 17 juillet. Au programme, des extraits de conférence de presse et interviews exclusives dans lesquelles comédiens et réalisateurs se confient. Marion Cotillard explique notamment comment elle s’est préparée pour son rôle dans ‘Annette’, tandis que Vanessa Paradis, à l’affiche de ‘Cette musique ne joue pour personne’, évoque son rapport au cinéma et la reprise des festivals. Une autre invitée de marque est Adèle Exarchopoulos, qui parle de son rôle d'hôtesse de l'air dans le film belge 'Rien à foutre'.

Cet épisode mettra également la lumière sur plusieurs coproductions de Proximus, parmi lesquelles ‘Clara Sola’ de Nathalie Álvarez Mesén et ‘Un Monde’, le drame de Laura Wandel. Les deux réalisatrices se sont confiées à notre micro.

Plusieurs films en lice au Festival de Cannes ont été soutenus ou coproduits par Proximus Pickx. Découvrez-les bientôt dans le catalogue Proximus VOD et sur Pickx+.

Découvrez le ‘Fresh’ Spécial Cannes le 17 juillet à 22h30 sur Pickx+ (chaîne 13). Vous vivez à Bruxelles et vous avez le pack TV en néerlandais ? Vous trouverez Pickx+ sur la chaîne 263. Découvrez l’offre complète de Pickx+ via l’option TV ‘All Stars’ de Proximus Pickx ! Rendez-vous sur notre site pour avoir plus d'infos sur cette option TV.

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top