Team Belgium 2020 : des chances de médailles en athlétisme ?

Les Jeux Olympiques 2020 de Tokyo sont sur le point de démarrer. C’est l’occasion de faire le point sur les athlètes qui composent la Team Belgium 2020 avec, ici, un focus sur nos sportifs qui pratiquent une des nombreuses disciplines de l’athlétisme.

Dames

Chez les dames, la plus grande chance de médaille reste évidemment Nafissatou Thiam sur l’heptathlon puisqu’elle remet son titre en jeu. Mais sa préparation n’est pas optimale avant ces Jeux et la concurrence sera rude. Noor Vidts prendra également part à l’heptathlon. Derrière Thiam, les autres athlètes vont devoir sortir de grosses performances pour décrocher des médailles. 

Cynthia Bolingo, en très grande forme ces dernières semaines, s’alignera sur le 200 m et le 400 m. Hanne Claes et Paulien Couckuyt le feront quant à elles sur le 400 m haies. Imke Vervaet (200 m) et Anne Zagré (100m haies) seront nos sprinteuses. 

Elise Vanderelst a elle obtenu son billet pour Tokyo il y a quelques semaines. La championne d’Europe en salle du 1500 mètres espère au Japon atteindre les demi-finales tout en tentant d’améliorer son record personnel qui est aussi le record de Belgique. 

Mieke Gorissen et Hanne Verbruggen disputeront de leur côté les 42,195 kilomètres du marathon dans la ville de Sapporo, au nord du pays, pour éviter les fortes chaleurs. Enfin, Fanny Smets, âgée de 34 ans, souhaitait au moins une fois disputer les JO. Ce sera chose faite à la perche. 

Relais féminin

Les Belgian Cheetahs ont atteint leur objectif : celui de se qualifier pour les JO. Lancé en 2018, notamment à l’initiative de Camille Laus, ce projet grandit chaque année pour atteindre ces JO, après une bonne performance sur les Mondiaux de Doha en 2020 avec une septième place en finale. Ce relais sera composé de Camille Laus, Cynthia Bolingo, Imke Vervaet, Naomi Van Den Broeck, Paulien Couckuyt,  Hanne Maudens (réserve) et Hanne Claes (réserve). 

 

Hommes

Robin Vanderbemden est notre spécialiste du 200 m et il tentera de sortir des séries même si cela s’annonce difficile. Michael Obasuyi (110m haies) s’est qualifié de façon surprenante lors du championnat de Belgique en réalisant le minima. Sur le 400m, Kevin Borlée a signé récemment sa meilleure performance de la saison même s’il privilégiera sans doute le relais. Autre titulaire du relais qui s’alignera sur le 400m, Jonathan Sacoor, a récemment décroché la médaille d’argent à l’Euro U23. 

Eliott Crestan (800m), Ismael Debjani (1500m), Robin Hendrix (5000m) et Isaac Kimeli (5000m et 10000m) seront également en action dans le stade olympique vide. 

Bashir Abdi est lui qualifié pour la 10000m mais devrait privilégier le marathon où il côtoiera Dieter Kersten et Koen Naert. Ben Broeders à la perche et Thomas Van der Plaetsen au décathlon complètent la sélection. 

Relais masculin

Une médaille olympique, c’est la seule qui manque au palmarès des Belgian Tornados. Et c’est sans doute la dernière chance de la décrocher avec Kevin et Jonathan Borlée dans l’équipe. Le relais y était presque à Rio en 2016, échouant au pied du podium. En 2019, lors des championnats du monde d’athlétisme, les Tornados on décroché la médaille de bronze. Espérons un résultat semblable au Japon. 

Le relais 4x400m : Dylan Borlée, Jonathan Borlée, Kevin Borlée, Alexander Doom, Jonathan Sacoor, Julien Watrin (réserve) et Robin Vanderbemden (réserve).

Relais mixte

Et si la bonne surprise venait du relais 4x400m mixte ? En mai dernier, en finale des mondiaux de relais qui se sont déroulés à Chorzow, notre relais a pris la quatrième place. Un résultat encourageant avant les Jeux olympiques de Tokyo. Le relais mixte : Dylan Borlée, Jonathan Borlée, Kevin Borlée, Camille Laus, Imke Vervaet et Cynthia Bolingo.

Tokyo 2020

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top