Les différentes représentations des Oompa Loompas dans 'Charlie et la Chocolaterie'

D'un roman en 1964 à une première adaptation cinématographique en 1971, en passant par une version plus moderne de Tim Burton en 2005, les Oompas Loompa dans 'Charlie et la Chocolaterie' sont différents, mais restent des petits personnages mystérieux et essentiels à la narration. Ils nous intriguent. Proximus Pickx s'intéresse donc aux ouvriers de Willy Wonka et vous délivre tout ce que l'on sait sur eux.

Décrits comme des esclaves

Seize ans après la sortie du tout dernier film 'Charlie et la Chocolaterie', réalisé par Tim Burton, tout le monde se souvient encore des Oompas Loompas qui sont loin d'être passés inaperçus et qui ont presque volé la vedette à Johnny Depp et consorts. À la base, dans le roman de Roald Dahl, il décrit ces petits hommes comme venant d’une ‘tribu d’Afrique’. Laissant entendre qu’il s’agit de pygmées africains amenés à l’usine de confiserie pour travailler comme des esclaves. Bien évidemment cette description a été discutée par les lecteurs et l’auteur a fini par changer leur représentation. Les Oompas Loompas deviennent alors blancs aux cheveux dorés. 

Les assistants de Willy Wonka sont originaires de Loompaland, une île imaginaire dans l’Océan Pacifique. Ils vivent dans des maisons perchées dans les arbres de l’immense jungle qu’ils habitent. Celle-ci est pourtant infestée de bêtes féroces les obligeant à se cacher et à se nourrir d’insectes. Lorsque le génie des sucreries leur propose de travailler ensemble, ils sont ravis de quitter leur terre natale, mais surtout d’être payés en fèves de cacao qu’ils raffolent. Un échange qui fonctionne pour l’employeur et les travailleurs puisque le maître chocolatier ne fait plus confiance aux Hommes qui tentent de lui voler ses recettes. C’est la raison pour laquelle Willy Wonka avait fermé ses portes à tous visiteurs. 

Haut comme trois pommes

Il est grand temps désormais de faire connaissance avec ces fameux Oompas Loompas. Tout d'abord, ils sont de petite taille, certes, mais combien mesurent-ils ? Plus petits que les êtres humains moyens, si on s’en tient aux premières descriptions, les Oompa Loompa devraient faire environ 1m50, comme les Pygmées. Pourtant dans le film de 1971, ils sont encore plus petits, et font 1m20 de moyenne. En réalité, ils sont censés être à hauteur de genou puisque Willy Wonka les décrit comme des poupées de taille moyenne. 

Une ressemblance frappante

Ce qui est certain sur l’apparence de ces hommes miniatures, c’est qu’ils se ressemblent tous. À tel point que dans la dernière adaptation cinématographique, Tim Burton ne s’est pas trop cassé la tête pour le casting. Un seul acteur incarne 165 Oompa Loompa. Le comédien kényan d’origine indienne Deep Roy prête son visage aux seuls employés de la chocolaterie. Dans la réalité, l’acteur fait 1m32. 

Dans le film qui met en scène Gene Wilder dans la peau du célèbre chocolatier, sorti en 1971, ses assistants ont la peau orange et les cheveux verts. Ils portent tous le même uniforme de travail alors que dans le roman ils ont tous un style vestimentaire différent. C’est ainsi qu’ils se distinguent les uns des autres puisque physiquement ils sont quasi identiques. Dans cette version, dix acteurs jouent le rôle des Oompa Loompas et tous se ressemblent.

Des chanteurs donneurs de leçons

Et même si physiquement ils sont différents dans les trois représentations de 'Charlie et la Chocolaterie', ils ont la même fonction dans l'usine de confiseries. Malicieux, mais bosseurs, les petits ouvriers de Willy Wonka chantent pour chacun des enfants éliminés de la compétition, mettant en évidence leur défaut sur un ton moralisateur.

Chacune des chansons de 1971 commence par "Oompa-Loompa Doo badi-doo. Cette devinette est faite pour vous. Oompa-Loompa Doo badi-da.  Si vous êtes malin, écoutez-moi". Pleines d’esprits, ces paroles donnent des leçons sur le comportement des enfants, mais aussi des parents. "Blamez l’enfant n’est pas de bonne guerre. À qui doit-on jeter la pierre ? C’est à sa mère et à son père. Oompa-Loompa Doo badi-da. Ne gâtez pas l’enfant comme un roi". Pour des chansons inventées sur le tas, toutes font des rimes et paraissent appropriées aux vices des enfants en visite dans la chocolaterie. Voyez les différences par vous même grâce à ces deux vidéos.




'Charlie et la Chocolaterie' de Tim Burton est disponible dans le catalogue Proximus VOD. Vers le catalogue Proximus VOD ? Appuyez sur le bouton « On demand » ou « Shop » de votre télécommande ou accédez directement au catalogue Proximus VOD ici !

Jeunesse

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top