Team Belgium 2020 : et si les surprises venaient d'ailleurs?

Les Jeux Olympiques 2020 de Tokyo sont sur le point de démarrer. C’est l’occasion de faire le point sur les athlètes qui composent la Team Belgium 2020 avec, ici, un focus sur les athlètes et disciplines que l’on connait un peu moins.

Badminton

La Belge Lianne Tan va disputer à Tokyo ses troisièmes Jeux olympiques après ceux de Londres et de Rio. Son voyage au Japon sera différent des deux autres olympiades pour la joueuse de badminton de 30 ans car elle sera seule, là où son frère, Yuhan, représentait également la Belgique dans la discipline en 2012 et 2016.

24e au ranking mondial, la Limbourgeoise a obtenu la confirmation de sa participation au JO en mai dernier, à la suite de l'annulation des tournois de Malaisie et de Singapour. 

 

Equitation

C’est une première depuis 1928 mais la Belgique va envoyer au Japon une équipe de dressage. Domien Michiels (Intermezzo Van Het Meerdaalhof), Larissa Pauluis (Flambeau), Laurence Roos (Fil Rouge) et en réserve, Alexa Fairchild (Dabanos D’o4), ont appris leur sélection fin juin, après le désistement de l’Irlande alors que le Luxembourg n’a pas pu satisfaire aux critères de qualifications nécessaires. Ils prendront également part à l'épreuve individuelle.

Lara de Liedekerke-Meier, avec Alpaga d’Arville, prendra elle part au concours complet après avoir loupé les deux dernières éditions. Enfin, pour le saut d’obstacles, Niels Bruynseels (Delux), Jérôme Guéry (Quel Homme de Hus), Grégory Wathelet (Nevados) et, en réserve, Yves Vanderhasselt (Jeunesse) défendront les couleurs de la Belgique qui est un des meilleurs pays au monde dans la discipline. Une médaille pourrait donc être glanée. 

 

Haltérophilie

A 18 ans, Nina Sterckx peut être considérée comme une prodige en haltérophilie, elle qui a décroché le bronze à l'Euro seniors le 4 avril et l’argent au Mondial juniors le 24 mai en -55 kg. Après avoir perdu le poids nécessaire pour passer sous les 49 kilos, la Flandrienne a bénéficié du règlement, du forfait sur blessure ou dopage de certaines concurrentes ainsi que de l’accouchement d’une autre pour atterrir à Tokyo. 

Chez les plus de 87 kilos, Anna Van Bellinghen va défendre ses chances malgré une blessure au dos ces derniers mois. A 27 ans, elle va découvrir l’épreuve olympique.

Skateboard

Deux athlètes belges au profil opposé vont s’aligner à Tokyo : Axel Cruysberghs, 26 ans, est un skater professionnel qui vit à Los Angeles, le lieu mythique de la discipline et Lore Bruggeman, étudiante en communication de 18 ans soutenue par le projet BeGold. Ces deux sportifs ont obtenu un des vingt billets qualificatifs dans leur discipline : le street

L’épreuve se déroule sur un parcours rectiligne qui ressemble à une rue avec des escaliers, des bordures, des bancs, des rampes, des murs et des pentes. Chaque skateur s’y lance et doit montrer ce qu’il sait faire sur chaque section en sortant l’un ou l’autre tricks (figures). 

 

Tir

Jessie Kaps, c’est la bonne surprise de la délégation belge. En effet, cette Limbourgeoise de 23 ans s’est qualifiée pour Tokyo fin mai grâce à sa médaille d’argent à l’Euro sur l’épreuve de tir à la carabine à air 10 m, à Osijek en Croatie. Cette étudiante en psychologie clinique misait plutôt sur une participation à Paris 2024 mais elle a donc déjoué son pronostic. 

En tir, la Belgique a déjà récolté quelques médailles. La dernière est revenue au surprenant Lionel Cox sur le tir à la carabine à 50m couché à Londres en 2012. Et si la bonne surprise Kaps se transformait en médaille pour la Belgique ? 

Triathlon

4 triathlètes porteront leur combinaison arborant un drapeau belge sur le torse : Claire Michel, Jelle Geens, Valérie Barthelemy et Marten Van Riel. Ces quatre sportifs s’aligneront sur deux épreuves : l'individuel mais aussi sur le relais mixte. 

Individuellement, la plus belle chance de médaille est sans aucun doute Jelle Geens qui a pris la deuxième place lors de la dernière répétition avant les Jeux à Yokohama. Sur la distance olympique, Marten Van Riel a lui terminé septième. A cette même épreuve, chez les dames, Claire Michel s’est classée 9e et Valérie Barthelemy 16e. 

 

Tir à l’arc

Jarno De Smedt, c’est l’invité de dernière minute de la délégation belge. L’archer de 21 ans a appris sa participation début juillet, après une compétition à Paris. Si l’équipe belge a loupé la qualification d’un rien, l'archer de Puurs est récompensé sur le plan individuel grâce à sa régularité qui lui permet d’obtenir un bon classement mondial.

Tokyo 2020

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top