Team Belgium 2020 : quelles chances pour nos cyclistes ?

Les Jeux Olympiques 2020 de Tokyo sont sur le point de démarrer. C’est l’occasion de faire le point sur les athlètes qui composent la Team Belgium 2020 avec, ici, un focus sur nos cyclistes.

Le cyclisme a souvent bien réussi à notre pays pour décrocher des médailles. En 2016, Greg Van Avermaet avait ramené l’or de Rio sur la course en ligne du cyclisme sur route tandis que Jolien D’Hoore s’était parée de bronze sur piste. En 2004, Axel Merckx avait décroché le bronze à Athènes. Et en 2000, deux médailles d’argent étaient venues garnir la moisson belge en cross-country (Filip Meirhaeghe) et sur piste (Etienne De Wilde, Matthew Gilmore).
 
Cette année, la délégation belge en cyclisme comptera 15 athlètes : Githa Michiels et Jens Schuermans en VTT, Elke Vanhoof en BMX, Jolien D’Hoore, Lotte Kopecky (également en cyclisme sur route), Kenny De Ketele et Robbe Ghys en cyclisme sur piste, et enfin Remco Evenepoel, Wout Van Aert, Mauri Van Sevenant, Tiejs Benoot, Greg Van Avemaet, Valérie Demey et Julie Van de Velde en cyclisme sur route.

Cyclisme sur route

C’est probablement dans cette catégorie que nos chances de médailles sont les plus grandes. Chez les messieurs, Wout Van Aert, Remco Evenepoel et Greg Van Avermaet ont de solides chances de décrocher une médaille sur la course en ligne, et les deux premiers également sur le chrono où ils feront figure de favoris. Le parcours exigeant de la course leur conviendra bien.
 
Côté dames, ce sera vraisemblablement plus compliqué mais on n’est jamais à l’abri d’une surprise. Nos coureuses ne font pas partie des favorites et il faudra très certainement tenter une attaque de loin pour espérer décrocher une médaille.

Cyclisme sur piste

En 2016, Jolien D’Hoore avait décroché le bronze sur l’omnium (4 épreuves). La pisteuse aura donc une certaine pression sur ses épaules puisqu’on espérera d’elle qu’elle fasse au moins aussi bien. Reste à voir si le passage de 6 à 4 épreuves dans l’omnium lui sera bénéfique ou non. Lotte Kopecky pourrait être une bonne chance sur la course à l’Américaine, où elle a été championne du monde (2017) et d’Europe (2016).
 
Chez les messieurs, on suivra les performances de Robbe Ghys surtout, médaillé de bronze en 2019 aux championnats du monde de la course à l’Américaine. Kenny De Ketele ne devrait en revanche pas nous offrir de médaille.

BMX

Une seule représentante pour cette épreuve toujours très spectaculaire : Elke Van Hoof. Aux JO de Rio, elle avait terminé 6e. 5 ans plus tard, elle visera une place en finale. Une fois à ce stade, beaucoup de choses peuvent se passer et un brin de chance pourrait l’amener à décrocher une médaille. A l’inverse, avec un peu de malchance, pas possible de se rattraper. Le BMX est une vraie course sans filet.

VTT

Chez les messieurs, Jens Schuermans tentera de nous apporter une médaille mais la concurrence sera très rude avec notamment des Mathieu Van der Poel ou des Tom Piddcock. En 2016 il avait terminé 18e. Githa Michiels ne devrait pas non plus être une grande chance de médaille dans cette discipline. En 2016, elle avait terminé 21e de l’épreuve de cross-country. Dans cette course exigeante, la chance ne permet généralement pas de compenser un niveau moindre par rapport aux grands favoris.

Tokyo 2020

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top